Call Me Fitz : une cryptique prophétie (saison 2)

Richard « Fitz » Fitzpatrick fait des cauchemars, et il n’est pas prêt de trouver le sommeil : il apprend qu’il s’agit d’une prophétie et qu’il sera mort dans 73 jours s’il ne fait pas amende honorable. Face à cette nouvelle, Larry, la conscience de Fitz, tente de le pousser à mieux se comporter pour éviter son destin, mais sans grand succès.

La saison 2 de Call Me Fitz reprend trois mois après la fin de la première. On retrouve ainsi notre vendeur de voitures préféré mener sa vie comme on peut s’y attendre : avec beaucoup d’alcools et de femmes. D’ailleurs, c’est la rencontre sexuelle avec une voyante qui va lancer cette saison quand elle lui prédit sa mort à la prochaine lune du castor s’il ne fait pas amende honorable de ses actes. Auprès de qui ? Voilà là une question primordiale, surtout pour Larry, décidé à bien remplir son rôle de conscience et à sauver Richard – même contre sa volonté. Car rien n’arrête Fitz, ou ne le change, même pas la perspective de rencontrer la faucheuse.

Avec cette histoire folle de prophétie, la créatrice Sheri Elwood offre une saison encore plus dévergondée que la première, n’ayant pas peur d’être plus irrévérencieuse ou excentrique. Si Elwood semblait parfois tâter le terrain avant, cette nouvelle fournée d’épisodes se montre qualitativement plus cohérente, soutenue par son intrigue fil rouge qui entraine ses protagonistes dans des situations douteuses, dangereuses ou hilarantes.

Fitz n’a aucunement perdu de son charme et de son immoralité, et il profite cette fois-ci d’avoir une conscience des plus actives. Non, Fitz ne va pas changer, mais Larry lui sera des plus proactifs, étant alors régulièrement le responsable des ennuis qui leur tombe dessus.  Son comportement reste le parfait contrepied à celui de Fitz, et cette association est d’une efficacité redoutable.

Pour le coup, ils n’ont pas grande difficulté par moment à éclipser ceux qui les entourent, surtout que pendant trop longtemps, la plupart des personnages secondaires évoluent plus en parallèle de Fitz qu’à ses côtés. Megan sa sœur, qui avait su s’affirmer en saison 1, se retrouve quelque peu sous exploitée ou mal utilisée avec sa relation avec les cousins Ruptal qui sont franchement inutiles. La famille Fitzpatrick reprendra quand même les devants dans sa seconde partie, le retour de leur mère aidant à réunir les membres (si on peut dire cela) ; cela permet de s’arrêter de nouveau sur les comportements dysfonctionnels de Fitz et de sa sœur, causés par des parents aussi instables que les enfants.

Pour autant, cette saison saura particulièrement bien exploiter Josh, en se penchant au cours d’un épisode sur son amitié avec Fitz, et jouera à merveille de sa conduite et du trafic de drogue qu’il mène. Rares sont les blagues qui tombent à plat avec Josh. À côté, Sonja sera au départ un peu trop dans ses désillusions vis-à-vis de Fitz, ce qui apparait comme une régression ; mais la jeune femme s’affirmera et, à l’image de Josh, profitera d’un épisode qui la met plus en avant, pour conclure à merveille le chemin qu’elle a parcouru.

Call Me Fitz excelle en tout cas à sa façon d’exploiter ses personnages, qu’elle n’a pas peur de délaisser pour mieux les ramener, comme Ali l’avocate ou encore la voyante qui fait multiples apparitions dans la saison.

Mais, parmi les « femmes » de Fitz, c’est la nouvelle venue Dot Foxley qui vole la vedette aux autres en devenant la chef de bureau de Fitzpatrick Motors aux intentions inconnues au départ et qui fait peur à Larry. L’évolution et les révélations autour de Dot sont particulièrement bien décimées tout du long (et digne de la série), la faisant passer de femme menaçante à une figure de pouvoir qui perd doucement le  contrôle – comme cela arrive souvent à ceux qui sont trop près de Fitz. Elle va aussi jouer un rôle auprès de Sonja et, à la fin, de Megan, qui participe à l’émancipation des deux personnages.

Au final, cette saison 2 de Call Me Fitz ne déçoit pas. Elle forme un ensemble des plus solides, maitrisé, qui prend régulièrement encore par surprise et exploite à merveille le comportement de sa figure principale. Rien ne semble pouvoir arrêter Fitz et c’est tant mieux !

Call Me Fitz est de retour dimanche 23 septembre sur HBO Canada pour une saison 3.

Aller plus loin …

Lire le bilan de la saison 1 de Call Me Fitz.
Se procurera la série en DVD.

Tags : Jason Priestley moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link