Dead Set (Série Complète)

C’est soirée d’éviction dans Big Brother. La folie habituelle envahit le plateau, mais quelque chose ne tourne pas comme prévu et les participants au jeu restent seuls enfermés sur le plateau, ignorant que dehors, les gens se transforment en zombies ou se font manger.

Les Anglais ont un truc avec les zombies depuis le revival du genre par Danny Boyle et son 28 jours plus tard, qui a imposé un style qui va être repris ici, dans Dead Set. Diffusée sur une chaine habituellement sans intérêt créatif, E4, petite sœur de Channel 4, cette mini-série horrifique est diffusée durant toute la semaine d’Halloween, à raison d’un épisode par jour, soit une de soixante minutes et quatre de trente.

Un concept ambitieux dans sa conception, mais qui parait assez limité dans son histoire. Après tout, qu’est-ce que peuvent bien faire des gens enfermés sur un plateau tv, coupés du monde. Pas grand-chose finalement, car une fois la mise en place de l’histoire effectuée dans le premier épisode, l’ennui nous gagne.

On va quand même suivre les codes du genre qui vont permettre de fournir le minimum nécessaire à ce que l’histoire reste suffisamment zombifié d’un bout à l’autre. La réalisation aide pour la partie horreur/gore avait des plans abusivement longs sur des zombies se nourrissants ou sur des cadavres encore frais, nous allons même jusqu’à voir un des survivants disséquer un cadavre pour faire des appâts, sortant tout ce qu’il peut du corps.

C’est donc un programme définitivement pour adultes, comme le signal le message du début, mais si on le manque, le nombre considérablement élevé de vulgarités/minute est un bon indicateur.

Pour en revenir à la réalisation, il faut féliciter le travail effectué, car il y a, pour certains plans, une véritable ingéniosité que l’on aurait aimé retrouver dans le scénario. C’est là le plus gros point faible, car même si le personnage joué par Andy Nyman, Patrick le réalisateur de l’émission, est assez irritant, le reste du casting est assez bon.

Charlie Brooker signe donc ici le scénario, et nous l’avons connu, par le passé, plus inspiré. Son problème est la longueur. Dans un format cinéma d’1h30, voir 2h, l’histoire aurait surement pu avoir son intérêt, ici, ce ne sera pas le cas, principalement, car il n’y a pas véritablement de développement.  On se concentre sur un groupe de personnage dont la majorité reste pratiquement anonyme jusqu’à la fin tellement ils ne font rien. Il faudra attendre la dernière partie pour voir ressortir l’intérêt même du concept, à savoir, l’élimination façon Big Brother.

Il y avait donc de l’idée, mais le format a aidé à diminuer encore plus l’épaisseur d’un scénario déjà bien maigre au commencement. Les fans de boucherie façon zombie seront surement satisfaits, ceux qui cherchent à retrouver la réflexion et les métaphores sociales que véhiculent les plus grands films du genre, passeront leur chemin.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link