friday night dinner Friday Night Dinner : Manger chez les Goodman (Saison 1)

Mercredi 15 août 2012 à 8:30 - 1 commentaire

Friday Night Dinner : Manger chez les Goodman (Saison 1)

 Friday Night Dinner : Manger chez les Goodman (Saison 1) Friday Night Dinner : Manger chez les Goodman (Saison 1)par Fabien.

Tous les vendredis soir, les Goodman, une famille de juifs anglais se réunit traditionnellement pour le diner.

Comédie de Robert Popper, Friday Night Dinner se base sur un concept simple : assister au diner organisé tous les vendredis soir par une famille. Cette dernière se compose de Jackie et Martin, les parents qui accueillent donc pour le repas Adam et Jonny, leurs fils. Toutes les semaines, leur voisin, Jim, trouve également le moyen de venir sonner à leur porte.

publicite

Composée de 6 épisodes, cette première saison ne perd pas de temps à faire de la mise en place, puisque les Goodman sont faciles à appréhender, surtout quand ils se retrouvent ensemble autour de la table de la salle à manger.

Martin a quelques problèmes auditifs, a souvent trop chaud, rencontre des difficultés à faire attention à ce qui se passe autour de lui, et aime la science au point de ne pas vouloir se séparer de sa collection de magazines sur le sujet. Il est marié à Jackie qui est parfois légèrement immature, qui a une relation conflictuelle avec sa mère, et qui se vexe aisément. Adam est leur ainé qui essaie de se faire une carrière dans la musique, tandis que le cadet, Jonny, est dans l’immobilier et a une petite-amie dont l’existence parait douteuse.

Tous les épisodes suivent le même schéma, débutant avec l’arrivée d’Adam et Jonny. Ils entrent ainsi de nouveau dans l’univers de leurs parents, devant sans tarder se mettre au courant des récentes évolutions dans leur vie, que ce soit en rapport avec leur tante Val ou d’autres membres de la famille, ou encore avec la dernière technique de leur père pour ne pas se débarrasser de ses magazines.

Bien que chaque épisode possède un thème central qui est vite mis en évidence, nous retrouvons presque toutes les semaines des gags récurrents. En fait, ils sont plus que ça, car certains sont juste identiques. L’idée est certainement de montrer une constance forgée avec le temps, tout particulièrement au niveau des mauvais tours qu’aiment se jouer Adam et Jonny et qui les ramènent à leur enfance. Malgré ça, ils tendent à rapidement devenir lassants, tout comme les autres répétitions – notamment avec Jim, le voisin plutôt étrange – qui finissent par faire que certains épisodes se ressemblent un peu trop.

Le format et le concept obligent, Friday Night Dinner doit jouer avec un espace assez restreint et peu de personnages. Ce n’est pas nécessairement des contraintes difficiles à surmonter, mais les scénarii sont relativement limités, tant au niveau de l’ambition que de l’humour. Seul Martin parvient à réellement se surpasser, les autres tournants légèrement en rond.

Avec sa distribution impeccable, Friday Night Dinner réussit à être des plus sympathiques du début à la fin. Malheureusement, elle se montre beaucoup trop répétitive et si l’ambiance est légère et adéquate, on n’en tire que trop rarement de véritables rires. Espérons donc que la seconde saison apportera du renouvellement et un humour plus aiguisé.

publicite
56 queries. 0,704 seconds.