Lost Girl – Saison 1

13 Jan 2011 à 8:15

Arrivée à l’âge adulte, Bo découvre qu’elle est une succube et qu’elle fait partie d’un monde composé de créatures mythiques dont elle ignorait totalement l’existence et qui est divisé en deux camps. Refusant de prendre partie, elle décide de trouver sa voie avec Kenzi, son amie humaine.

Lost Girl est une série canadienne de la chaine Showcase qui nous entraîne donc dans un univers fantastique, celui des « Fae », qui regroupe ceux qui ne sont pas humains dans une société avec ses propres règles. On suit Bo, une succube qui va préférer jouer l’indépendante alors que l’on attend d’elle qu’elle fasse allégeance à l’un des deux camps, les sombres ou les clairs.

C’est avec ce concept que le show va jouer pour justifier le rôle de Bo dans les histoires, car elle est la seule à ne pas choisir son camp, ce qui lui offre une place de choix. Mais voilà, ça n’ira pas plus loin que ça puisque la mythologie autour des Faes ne sera qu’un minimum développée tout du long des 13 épisodes qui composent cette première saison. Un fait important puisque cette volonté à ne pas étoffer l’univers va faire que rapidement celui-ci apparaît plus que superficiel.

Pour compenser, la série va préférer lancer Bo dans une quête personnelle, celle de sa véritable identité puisqu’en découvrant sa nature, elle apprend que ses parents étaient eux-mêmes des Faes. Mais là encore, les développements sont légers, ne se concrétisant qu’en fin de saison. Entre temps, Bo va jouer à la détective et enquêter sur les choses qui sortent de l’ordinaire et qui finissent toujours par l’entrainer dans le milieu des Faes où elle devra composer avec des règles qui ne lui facilitent pas la tâche.

Pour l’aider, elle a Kenzi, jeune criminelle élevée à l’arnaque en tout genre qui est un peu l’intrus dans l’univers, mais qui se trouve être celle qui va rapidement devenir son âme en apportant la dose de second degré qui est indispensable à l’ensemble pour qu’il ne devienne pas simplement ridicule. Sans surprise, cela ne sera pas toujours suffisant, car la tentation de faire dans le sérieux sera souvent trop présente pour être laissée de côté.

Il faut donc savoir dans quoi on se lance pour réussir à digérer certains épisodes, mais une partie du public pourra toujours se satisfaire de la storyline romantique pour trouver une véritable motivation. D’un côté, il y a Bo qui se nourrit de l’énergie sexuelle de tout le monde, et de l’autre, Dyson, Fae lycanthrope et policier qui aide l’apprentie détective et qui est sous son charme, même si la conjoncture fait qu’il ne devrait pas s’aventurer de ce côté. Histoire d’amour pas vraiment impossible, mais au mauvais timing certain, donc.

Dans l’ensemble, Lost Girl ne fait grand-chose de plus que ce qu’elle promet dans son pilote, même si elle parvient à décevoir par un manque d’ambition dans le développement de son univers. Un travers qui pourrait bien être corrigé durant la seconde saison, mais pour le moment, c’est de la première qu’il est question et celle-ci ne conviendra sûrement qu’aux spectateurs de série de genre peu regardant ne cherchant qu’un divertissement très léger, mais pas dénué de charmes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link