Misfits : la naissance des super-héros (saison 5)

23 Jan 2014 à 15:37

Misfits - saison 5

Rudy, Jess, Finn et Abby poursuivent leur travail d’intérêt général. Ils vont être vite rejoints pas Alex qui, suite à une greffe d’organe, possède un nouveau pouvoir. Ensemble, ils continuent de se retrouver au cœur de situations pimentées, tandis que Rudy 2 rejoint un groupe de soutien pour les gens avec des pouvoirs à l’approche du premier anniversaire de l’orage.

Misfits était de retour pour une cinquième et dernière saison en compagnie de Rudy, Jess, Finn, Abby et Alex. Avec Jon Brown, Howard Overman bénéficie de 8 épisodes pour mener à bien sa série au sein de laquelle il n’y a finalement plus un membre d’origine.

Si l’approche de la fin aurait pu laisser supposer des intrigues plus ambitieuses, cette saison 5 de Misfits ne va pas vraiment prendre cette direction. Nous suivons plus les tribulations d’une bande de délinquants plus ou moins inoffensive à ce stade qu’un groupe de jeunes irresponsables qui se retrouvait avec des pouvoirs servant à offrir un regard sur cette génération perdue.

À l’image de la saison 4, cette fournée d’épisodes réussit avant tout encore à maintenir l’attention grâce à son excentricité et le sens de la répartie. Dans le registre, elle se révèle bien plus en forme qu’elle ne l’était justement la saison dernière, avec un groupe qui est maintenant formé et qui n’en rate pas une.

Malgré le fait que Rudy 2 profitera de ces épisodes pour s’émanciper et offrir la perspective d’une intrigue plus importante, il n’en sera rien ; en vérité, pour ses derniers épisodes, Misfits se montre sur un plan narratif peu ambitieuse, se reposant sur sa dynamique générale pour délivrer des histoires dont les retombées ne sont jamais explorées. Il y a toujours des morts imprévues, des situations qui dégénèrent au n’importe quoi, mais rien qui ne semble pouvoir réellement bousculer l’ordre imposé – ce qui est un peu triste, il faut bien le dire.

Si Overman ne parvient donc pas à vraiment construire quoi que ce soit d’efficace sur un plan plus mythologique, il reste alors les explorations relationnelles, avant tout à travers le développement progressif de la relation entre Jess et Rudy. Abby aura le droit à son épisode permettant d’apprendre ses origines, mais cela s’arrêtera là pour elle, tandis que Finn sera éternellement malchanceux en amour. Alex hérite quant à lui d’un pouvoir qui reflète sa personnalité – à l’image de ce qui était fait dans les débuts de la série ; celui-ci sera aussi un minimum utile, jouant qui plus est sur l’humour parfois de goût discutable dont peut faire preuve le show. Le barman reste tout de même plus que sous-exploité, bien qu’il sera à sa façon une extension de la thématique centrale de la saison sur les responsabilités qui accompagne le fait d’avoir un tel pouvoir – même si c’est très superficiel.

C’est donc Rudy 2 qui voit l’émergence d’un groupe de super-héros comme la possibilité d’accomplir quelque chose de bien et de trouver une place loin de Rudy 1. Malheureusement, la mise en place trop longue de cette intrigue nous entrainera à une conclusion tout aussi hâtive pour les personnages qu’il aura réunis autour de lui et qui avait pourtant un certain potentiel. De même, le parallèle entre cette bande de super-héros en devenir et notre groupe de Misfits n’est ni bien posé, ni vraiment exploité comme il faut pour porter ses fruits.

Alors, avec son manque d’envergure dans ses histoires et l’absence de conséquences qui en ressort d’un épisode à l’autre, il ne faudrait pas grand-chose pour se dire que Greg, the probation worker, est celui qui hérite de la storyline la plus consistante de la saison ! Surgissant parfois de nulle part, prêt à punir et faire rire, Greg  sera bien évidemment confronté à la mort – comme le veut son poste – mais ne décevra pas.

Cette saison 5 de Misfits  aura continué de jouer avec les codes qui définissent la série, mais ne parviendra pas vraiment à faire preuve d’une véritable ambition à un moment ou un autre. Au contraire, elle se complait trop dans ses routines et n’a clairement plus grand-chose à dire – les passages musicaux se multipliant en étant un témoignage indiscutable. Malgré des opportunités ratées, la série s’achève tout de même en renvoyant aux grandes thématiques comme elle ne l’avait pas fait depuis bien longtemps. Le dernier épisode permet ainsi de boucler la boucle à sa façon et de quitter les Misfits avec un léger sentiment de nostalgie et le souvenir de toutes ces aventures colorées et décalées assez inimitables dans le registre.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link