Autres Séries UK

mister eleven Mister Eleven (Mini)

Vendredi 12 février 2010 à 1:34 | 0 commentaire | | | |

Mister Eleven (Mini)

 Mister Eleven (Mini) Mister Eleven (Mini)par .

Saz Paley est obsédée par les nombres qui dirigent alors sa vie sous tous les plans. Ainsi, le jour de son mariage, Saz est persuadée d’avoir tiré le bon numéro avec Dan, parfait docteur, et surtout, Monsieur Onze. Statistiquement parlant, c’est parfait, sauf que …  Monsieur Onze serait en fait Monsieur Dix ?

Amanda Coe (Shameless) se penche sur les mathématiques de l’amour avec ce 2×45 minutes mettant en scène Michelle Ryan dans la peau de Saz, professeure éprise des nombres. Une obsession qui envahit même sa vie privée, et qui a participé à la convaincre que le beau et séduisant Dan (Sean Maguire) est le bon. Pourquoi ? Car il est son onzième amant. Les statistiques révèlent que c’est à ce fameux chiffre que les femmes trouvent généralement chaussure à leur pied. Le monde de Saz va basculer quand, au mariage, elle revoit l’Australien Alex (Adam Garcia), présumé numéro 10, qui lui révèle qu’ils n’ont aucunement couché ensemble.

publicite

De la romance guimauve à Noël, c’est ce que nous proposait un peu ITV, qui a diffusé ce Mister Eleven les 11 et 18 décembre 2009 (et c’est approximativement à cette période que je l’ai visionné). Il n’y a pas vraiment d’erreur possible sur ce que nous réserve cette courte petite série, au moyen limité et à l’ambition qui l’est tout autant. Le programme tire un peu de son originalité dans son concept chiffresque, mais le manque de fraicheur qui l’accompagne rend cette charmante obsession complètement plate et lui fait perdre tout son intérêt.

Michelle Ryan y est pourtant charmante, et il est un peu dommage de la voir se perdre ici, se défendant comme elle peu, mais où il n’y a pas que les nombres qui se mettent sur sa route. L’absence d’alchimie aussi. Que cela soit avec Sean Maguire (pourtant tout aussi séduisant que sa partenaire) ou avec Adam Garcia, aucun des duos ne s’affirme assez fort pour s’imposer, et le seul avantage que l’on peut tirer de cela est un léger doute sur qui est réellement le bon parti. Léger, car l’histoire est tellement classique que la conclusion est évidente dès les débuts et est donc sans surprise.

Mister Eleven se révèle par ailleurs desservi par une mise en scène assez pauvre, et un montage qui n’est pas toujours très travaillé. La musique se fait par moment plus qu’omniprésente, elle est omnipotente, et vient à l’occasion gâcher complètement l’idée, quand elle n’est pas là pour nous faire passer le message – alors que l’on a les images sous les yeux.

Des défauts techniques assez pesants, surtout de nos jours, pour une histoire qui n’arrive pas du tout à tirer parti des quelques idées qu’elle possédait et qui finit alors par prendre une voie trop facile.

S’il faut après tout ceci donner quelques points à l’ensemble, au-delà d’un casting plutôt sympathique, c’est que l’ensemble reste encore regardable. Ce n’est pas pour cela qu’il vaut le coup d’œil,  au contraire, c’est plus que dispensable.

Avec : Michelle Ryan, Sean Maguire, Adam Garcia, Denis Lawson, Lynda Bellingham, Olivia Coleman, Jocelyn Osorio, Norman Bowman, Nitzan Sharron, Preeya Kalidas, Nicholas Burns, Dev Patel.

Partager cet article

publicite
52 queries. 0,512 seconds.