Peaky Blinders Saison 2 : A la conquête de Londres

Peaky Blinders, saison 2 : A la conquête de Londres

Deux années ont passé depuis que Grace est partie. Tommy a consolidé la place des Peaky Blinders à Birmingham et prépare son expansion à Londres, mais Darby Sabini ne compte pas laisser son territoire lui échapper. Campbell refait surface et piège Tommy pour qu’il commette un meurtre pour le compte de la Couronne.

Après le succès de la saison 1 sur BBC Two/Arte, les Peaky Blinders reviennent semer la terreur dans une seconde saison plus ambitieuse que la première. Steven Knight explicite d’ailleurs sans tarder qu’il n’a pas l’intention de cantonner son histoire à Birmingham, puisque Tommy Shelby (Cillian Murphy) veut conquérir Londres, et plus si possible.

On retrouve donc le clan Shelby alors que 2 ans se sont écoulés depuis que nous avions laissé Grace (Annabelle Wallis) et Campbell (Sam Neill) dans une situation délicate et que Tommy prenait une décision qui l’a entrainé là où il se trouve maintenant. Les dynamiques sont cependant en apparence les mêmes et la violence se montre encore plus présente. Il faut dire que c’est au milieu d’une guerre de gangs que l’on nous convie sans tarder.

Cette seconde saison débute ainsi sans fioriture. Certes, l’esthétique est toujours aussi soignée et la forme de la série reste une partie intégrante de ce qui définit l’ensemble, mais le rythme des intrigues en dépend clairement moins dorénavant. Cela vient certainement du fait que, pour continuer à étoffer son univers, Peaky Blinders ne pouvait pas simplement conserver la même cadence et la progressive montée en puissance est alors oubliée au profit d’une plongée immédiate dans ce chaos que Tommy fait naitre pour arriver à ses fins.

La conjoncture de la série a ainsi évolué et on apprend à rapidement connaitre qui sont tous les joueurs. Toutefois, les Shelby restent le cœur et l’âme de l’histoire et la famille s’impose encore comme étant l’élément clé de la structure narrative du show. Malgré cela, il y a parfois un certain manque de délicatesse dans ce domaine, surtout quand on nous présente le fils retrouvé de Polly (Helen McCrory). Il semble à ce niveau qu’il soit principalement question de créer du drame et non d’étendre l’univers des Peaky Blinders. Cela dit, si cet angle fut indélicatement négocié dans un premier temps, il a le mérite d’introduire un point de vue permettant de rappeler que les Shelby ne sont pas des héros, mais des criminels violents craints de beaucoup, même si leur monde fascine.

L’exploitation de ce sujet offre une perspective qui résonne avec les différentes intrigues, en particulier durant la seconde moitié de la saison, étant donné que c’est la propension à la violence des Shelby qui finit par pousser ennemis et amis à agir pour ou contre eux. Le mélange de cet aspect dangereux à son intelligence fait de Tommy une personne qui captive et qui séduit. Cela lui confère un pouvoir qui joue un rôle important dans la manière avec laquelle les multiples storylines se déroulent.

Le retour de Campbell en est l’exemple parfait, car l’ignoble agent des services secrets britannique est aussi obsédé par Tommy qu’il hait autant qu’il le respecte – à sa façon. Cela alimente cette relation explosive entre les deux hommes qui finira par devenir une réelle source de destruction.

Détruire pour mieux reconstruire pourrait d’ailleurs résumer comment Tommy Shelby opère, mais cela n’en vient pas à définir cette saison 2 de Peaky Blinders qui entraine avant toute chose une évolution. La série va réellement de l’avant et Steven Knight n’oublie pas de tenir compte des conséquences des décisions prises par ses personnages alors qu’il ne cesse de les pousser vers cette vision indéfinissable que Tommy parait décidé à faire naitre.

Au bout du compte, le principal problème est qu’avec seulement 6 épisodes, certains protagonistes sont négligés malgré leur potentiel indéniable, comme Alfie Solomons, le nouvel associé de Tommy incarné par Tom Hardy qui occupera finalement une place avant tout symbolique. En dépit de ça, cette seconde saison de Peaky Blinders se révèle être plus dynamique, plus homogène et encore plus accrocheuse que la première. On ne peut qu’espérer que la troisième saison parviendra à maintenir le niveau aussi élevé.

Peaky Blinders saison 2 est diffusée sur Arte les jeudis 17 et 24 mars 2016. Publié une première fois en novembre 2014, cet article est remis en avant à cette occasion.

Peaky Blinders-Saison 2
List Price: EUR 30,08
Price: EUR 25,00
You Save: EUR 5,08
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link