Prey, saison 1 : John Simm est un fugitif à Manchester

John Simm est Marcus Farrow dans la série ITV Prey

Marcus Farrow est un enquêteur de police apprécié qui rencontre quelques problèmes dans sa vie privée. Quand sa femme et un de ses fils sont retrouvés morts, toutes les preuves pointent vers lui. Accusé à tort, Farrow prend la fuite dans le but de prouver son innocence.

Sorte de croisement entre Line of Duty et The Fugitive, Prey est une série ITV et la première création de Chris Lunt. Sa première saison nous entraine dans les rues de Manchester où Marcus Farrow se dissimule, alors recherché par la police pour avoir tué sa femme et son second fils.

Seulement, Marcus – incarné par John Simm – est innocent. Il est victime d’un coup monté et va donc devoir mener son enquête s’il veut pouvoir être réuni avec son autre fils et ne pas passer le reste de ses jours derrière les barreaux.

Bien entendu, les meurtres de sa femme et de son jeune garçon sont liés au corps qui vient tout juste d’être retrouvé et sur lequel il menait l’enquête avec son partenaire et ami, Sean Devlin (Craig Parkinson qui commence à devenir un habitué de ce genre de rôle). La liste des potentiels responsables se révèle fortement limitée, de même que les pistes à suivre pour résoudre cette affaire.

Après un premier épisode à la nature très introductive, Marcus travaille à démasquer la vérité quand il ne court pas dans tous les sens pour éviter de se faire prendre par Susan Reinhart (Rosie Cavaliero) ; cette dernière est à la tête de l’investigation sur le meurtre de sa famille et celle qui doit le retrouver une fois qu’il a pris la fuite. Au départ convaincue de sa culpabilité, elle finit par s’interroger sur son comportement étrange. Pourquoi un homme pourchassé resterait-il en ville s’il n’avait pas une bonne raison ?

Prey ne possède pas un scénario suffisamment riche pour réellement délivrer une histoire haletante. La subtilité n’est d’ailleurs pas ce qui définit l’écriture de Lunt qui y va avec de gros sabots et il n’offre même pas quelques pistes de diversions. La couche de mystère est fort fine, surtout que les responsables portent un peu trop sur eux leur culpabilité. Bien qu’une meilleure orchestration aurait pu aider le récit à l’occasion, au moins, il ne tente pas de délivrer les informations-clés de façon ingénieuse ou poussive. Il a une approche basique qui s’inscrit bien dans le déroulement de son récit.

Celui-ci possède un bon rythme grâce à une sorte de jeu de chat et de souris dans Manchester, avec Farrow qui mène son enquête et Susan qui tente de l’attraper. Là aussi, on se retrouve avec certaines situations souvent grossièrement mises en scène, mais dont les écueils sont compensés par les interprètes.

Prey doit donc beaucoup à ses deux acteurs principaux. Lunt préfère ressasser ce que l’on sait déjà en offrant différentes variantes d’une même situation à ses protagonistes tout du long du récit. Aux acteurs d’en tirer le meilleur et c’est bien ce qui se passera.

Susan est introduite comme une femme quelque peu instable sur un plan privé, et Cavaliero parvient à éviter que cela ne définisse trop son personnage pour lui donner une complexité émotionnelle que le scénario peine à retranscrire. De son côté, John Simm réussit à donner corps à la détresse et la colère qui ronge Farrow qui avance clairement à l’adrénaline du début à la fin, lui permettant d’encaisser de nombreux coups. Il n’y a bien que cela pour expliquer que, passé un certain point, il arrive à tenir encore debout — même avec l’aide de calmant.

Au final, Prey ne délivre pas un récit particulièrement haletant, l’ensemble possède un rythme et une tension suffisamment soutenus pour maintenir l’attention, bien aidé par un casting convaincant.

Pour terminer, notons qu’une saison 2 de Prey a été commandé par ITV, sans John Simm, mais toujours avec Rosie Cavaliero.

Prey Saison 1
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link