Rush – Saison 3

Quoi qu’il en soit, si la série parvient à maintenir sa construction, apportant autant aux personnages qu’aux intrigues, les storylines feuilletonnantes sont un peu plus périlleuses cette année. La première, majeure, tournera autour d’un groupe de braqueurs de haut vol qui ont dû trop regarder Heat et qui sont prêts à offrir leur version australienne. Leurs agissements ne trouveront d’égal que dans l’obsession qui habite un Lawson bien déterminé à les faire tomber à n’importe quel prix.

Toute l’histoire délvire de l’action comme on en attend dans la série, mais elle a été étirée à son maximum et se clôture en laissant l’impression que plus aurait pu être fait, même si le comportement de Lawson limita rapidement les options.

Ensuite, une petite affaire familiale fut injectée avec le retour du fils de Kerry. Ce dernier est un junky ingrat qui va pratiquement ruiner la carrière de sa mère qui, pour son plus grand malheur, ne sait pas où s’arrêter pour le protéger. On s’éloigne de la tonalité de la storyline de la saison 2 avec Boyd qui avait le mérite de ne pas être aussi destructive, bien que légèrement malsaine. En tout cas, elle offrait plus d’intensité, car James – le fils – n’est pas un personnage intéressant.

On termine les grandes intrigues de la saison avec Josh, car sans lui, ça ne serait pas pareil. Cela dit, s’il se retrouve avec un tueur à gages à ses trousses, il va tout de même mettre de l’ordre dans sa vie en construisant une relation prometteuse et saine avec Tash Button, la mère d’une adolescente qu’il sauva.

À côté de tout ça, nous avons Michael qui attire toujours les pires problèmes sur lui-même, et la manière avec laquelle Stella le traite n’arrange rien. Il aura quand même quelques victoires, c’est déjà ça de prit. Shannon devra attendre la toute fin de la saison pour obtenir du matériel scénaristique plus élaboré, mais pas spécialement captivant. Elle conserve par contre son humour qui détonne immanquablement au contact de Lawson.

Cette saison 3 se révèle donc moyennement intéressante au niveau de ses histoires majeures, mais la série a le mérite de ne pas trop se répéter, ce qui, pour être honnête, ne compense pas forcément la platitude de certaines storylines. La construction se voulait intentionnellement moins feuilletonnante, ce qui explique le rythme saccadé de la saison. Dans l’ensemble, le divertissement est tout de même encore bien au rendez-vous, certains épisodes se montrant toujours assez intenses et des concepts originaux arrivent ponctuellement pour éviter à la routine de s’installer.

Rush n’était pas au sommet de sa forme, mais reste un cop show efficace. La prochaine saison sera plus courte et plus feuilletonnante, on peut donc s’attendre à des changements qui devraient, au minimum, permettre à la série de ne pas commencer à réellement perdre sa pertinence.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link