Secret State : Coup d’état (diffusion Arte)

Secret State : Coup d’état (mini-série)

Suite à la mort dans un crash d’avion du Premier Ministre britannique, Tom Dawkins est élu à sa place. Il doit alors gérer les retombées politiques et médiatiques de cette disparition qui semble liée à un accident mortel survenue récemment dans une usine.

Thriller politique de Channel 4 inspiré par le roman A Very British Coup de Chris Mullin – déjà adapté en 1988 –, Secret State nous entraine aux côtés d’un Premier Ministre pris au cœur d’une conspiration dont il ne mesure pas l’étendue.

Divisée en 4 parties, cette mini-série résolument moderne flirte entre l’espionnage et la politique en se focalisant sur une figure importante qui sert aux deux à s’entrecroiser. Gabriel Byrne endosse ainsi le rôle de Tom Dawkins, un politicien discret qui se retrouve propulsé au sommet. Son problème est qu’il ne veut pas simplement faire ce qu’on attend de lui sans poser de questions et ses ennemis vont alors s’aligner pour le faire tomber.

C’est un traditionnel jeu de pouvoirs qui se met rapidement en place et, étant donné la longueur limitée de la série, on ne perd pas de temps pour plonger dans le cœur du sujet. Secret State est, dans ce sens, véritablement efficace. Il est par contre regrettable que cela ait pour conséquence de rendre le début un peu opaque. Les enjeux, bien qu’esquissés assez tôt dans la série, tarderont à vraiment se préciser. Il faut donc patienter jusqu’à la seconde moitié pour réellement apprécier les différentes ramifications de l’histoire dans leur ensemble.

Le problème principal vient du fait que l’on s’éloigne rarement du Premier Ministre. Les développements périphériques n’ont ainsi que peu d’espace pour suffisamment gagner en importance. Heureusement, bien que timide pour commencer, Gabriel Byrne parvient à imposer sa présence dans son personnage, même si celui-ci n’évolue qu’en fonction des rebondissements de l’intrigue. Il restera dès lors relativement unidimensionnel et l’acteur doit composer avec tout ce qu’il peut trouver pour compenser cela, ce qu’il fait de manière convenable. À côté de lui, certains protagonistes secondaires sortent du lot, mais là encore, c’est plus le charisme des interprètes qui donne le change que ce que le scénario a à leur offrir.

Techniquement, cette mini-série est en tout cas très soignée. La réalisation dynamique aide à maintenir le rythme imposé sans fioriture, et la photographie donne à l’image des couleurs légèrement saturées sans tomber dans la surenchère pour le style.

Secret State est indéniablement bien emballée et a le mérite de délivrer un divertissement qui n’ennuie pas et qui est suffisamment intelligent pour entretenir son intérêt jusqu’au bout. Dommage donc que son potentiel ne soit pas pleinement exploré et que les personnages tournent trop en rond pour réellement être développés dans le bon sens.

Retrouvez l’intégralité de la série Secret State ce jeudi 6 février sur Arte à partir de 20h50.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link