The Children (Série Complète)

Episode 1

Cameron et Sue sont tous les deux divorcés et essaient de vivre avec leur enfant respectif, tout en gérant leurs ex et leurs nouvelles familles. Des relations difficiles qui se concluent par une tragédie.

ITV lance pour la rentrée (2008) un nouveau drama en trois parties qui est censé nous parler de la mort d’une petite fille, mais qui va plutôt s’intéresser à la vie de ses familles durant les trois précédents mois. Les anglais aiment conceptualiser leurs séries, tout particulièrement leurs mini-séries. Ils donnent souvent l’impression de ne pas raconter une histoire sur un thème particulier, mais de raconter une histoire pour illustrer le thème.

Avec The Children, il n’est pas vraiment question de la mort d’Emily, mais de la vie de sa famille recomposée, de la place des enfants dans celle-ci. D’un côté, nous avons Jack, 14 ans, en pleine crise d’adolescence aggravée par le divorce, qui n’a pas l’impression d’être le bienvenu chez son père ou chez sa mère, malgré la volonté de chacun de faire croire le contraire. Pour Emily, les choses ne sont pas forcément mieux, car, même si elle vit avec sa mère, elle cherche absolument à avoir l’amour de son père qui vient d’avoir un autre bébé avec sa nouvelle compagne.

Durant cette première partie, la pression monte petit à petit. Chaque enfant se fait rejeter, se retrouvant à des places où ils ne sont pas forcément désirés. Les parents n’aidant pas, on attend que l’un fasse ce qu’il ne faut pas. Jack est prédestiné à faire La Connerie, mais se sera Emily qui, dans le but d’avoir l’attention de son père, va commettre le geste de trop. Le fait que ce soit elle qui est retrouvée morte nous donne un peu l’impression d’être manipulés sur la fin. On nous montre suffisamment pour que l’on plonge dans des théories qui seront surement désamorcées dès le début de la partie suivante. Ce meurtre est donc utilisé pour nous orienter, pour nous pousser à attendre le « truc » qui pourrait nous éclairer sur ce qui s’est passé. C’est assez habile, même si, au début, cela déroute quelque peu.

On commence donc par la découverte du corps, puis on revient 3 mois en arrière. Nous ferons ainsi quelques allez-retours qui serviront principalement à faire la transition entre les publicités, et à replacer les enjeux de l’histoire.

Ce premier épisode n’est pas toujours très prenant, mais impose sa thématique assez clairement. Le casting est impeccable, tout comme la technique. La photographie est assez étudiée, permettant de bien nous immerger et de faire monter la pression. Le seul reproche, que je formule souvent avec les drama britanniques, c’est qu’il n’y a pas de demi-mesure dans le traitement des histoires dramatiques. Tout ne pourra qu’être pire, et vu la situation à la fin de cette première partie, la suite des évènements ne s’annonce pas meilleure pour les enfants.

Episode 2

Après la disparition du bébé, Emily vit à plein temps chez sa mère, comme Jack, mais entre elle et son frère les choses ne s’arrangent pas.

La première partie se concluait sur la disparition du nouveau bébé du père d’Emily. La jeune fille monte une histoire qui finit par retomber sur Jack. Ce dernier prend le blâme pour tout et personne ne veut de lui. Enfin, c’est l’impression qu’il a, et c’est ce qui le pousse à faire de plus en plus de bêtises.

Cette seconde partie met donc légèrement en retrait les problèmes des parents qui étaient au cœur de l’histoire jusque-là. Cela nous a permis de bien cerner la situation pour pouvoir nous concentrer encore plus sur les conséquences sur la vie des enfants. Ces derniers n’aident pas leurs parents par leur comportement, mais c’est aussi réciproque. Le plus triste là-dedans étant la manière dont Jack subit tout cela. Emily devient presque manipulatrice en utilisant ses atouts pour tenter de rester la seule enfant à bord. Elle finira par dépasser la ligne et mentira à la toute fin de l’épisode.

Plus on avance et moins il y a de coupables potentiels pour le meurtre de l’enfant. Après les parents en colère, on pourrait presque croire que c’est le frère, mais celui-ci n’est pas animé par les mêmes sentiments que ça demi-sœur et cherche juste à être proche de quelqu’un.

Du côté de « l’enquête », nous avons le droit à un peu plus de scènes que durant la première heure, mais cette ligne scénaristique n’est pas réellement développée. Le trailer de la dernière partie laisse à penser qu’il n’en sera pas de même par la suite et que, par conséquent, l’histoire va prendre un autre tournant.

Ce deuxième épisode bénéficie des acquis du premier, et se révèle plus intéressant du fait que l’on est déjà immergé dans l’histoire. La conclusion se fait déjà attendre.

Episode 3

Après qu’Emily ait raconté que Jack l’avait touché, Cameron doit s’occuper de lui et quitter la maison. C’est le dernier jour d’Emily.

The Children arrive a sa conclusion après nous avoir délivré une histoire qui, jusque-là a été écrite avec une grande intelligence et beaucoup de réalisme, sans pour autant sombrer la facilité en voulant faire un mélo bien glauque, au contraire.

Pour le coup, cette dernière partie est une légère déception, surtout sa conclusion qui est assez frustrante. Tout l’épisode, on attend des pistes, quelque chose qui pourrait nous mettre sur la voie, car, depuis le début, on sait comment ça finit, mais on nous balade aussi d’un coupable potentiel à un autre. Certes, cela a permis de donner de très bon développement à l’histoire, mais aussi pour les personnages qui ne sont pas que de simples noms, mais des personnes que l’on a appris à bien connaître, et ce, en l’espace de deux épisodes.

Tout ça pour en arriver à une succession de scène nous montrant tous les potentiels coupables rencontrant Emily et perpétrant l’acte qui causa la mort de cette dernière. Au départ, avec Cameron, je crois, c’est assez intense et réaliste. On y croit. Mais non, ce n’est pas lui, on finit par comprendre que chacun aura droit à son cas, mais ce n’est pas à nous de choisir lequel est le meurtrier le plus probable, on veut savoir qui et pourquoi ? Ça tourne donc en rond, perdant à chaque fois de l’intérêt, bien que la pression monte au fur et à mesure que le temps passe, pour qu’au final…

Oui, la scène finale est censée nous éclairer, mais tout ce que nous avons, c’est Natasha pleurant. On veut bien entendu croire que c’est elle la coupable, mais, allez savoir pourquoi, c’est la seule que l’on n’a pas eu l’occasion de voir en action.

Bref, The Children reste quand même un drama de qualité, avec un excellent casting, et une bonne histoire. Il est donc dommage que la conclusion ne soit pas à la hauteur.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link