The Hour : romance, conspiration, et journalisme sur fond de crise internationale (saison 1)

avatarun article de :
publié le :
7 mar 2013 à 17:23
votre opinion :
5 commentaire

the hour saison 1

1956. Bel Rowley et Freddie Lyon se voient offrir l’opportunité de leurs carrières : travailler au sein d’un programme d’informations hebdomadaire.  Alors que Bel endosse le costume de productrice et doit alors justifier sa place, Freddie n’obtient pas le poste de ses rêves, celui de présentateur. Il reste derrière les caméras et se retrouve rapidement à chercher le meurtrier d’une amie d’enfance. Hector Madden devient le visage de l’émission The Hour à l’approche de la crise du canal de Suez.

Si The Hour se présentait comme une série qui allait nous faire découvrir les coulisses d’une émission d’informations dans les années 1950, sa créatrice Abi Morgan entraine son concept vers la voie du thriller sans jamais totalement l’embrasser. Rapidement, la saison 1 de The Hour s’emmêle les pinceaux. Conspiration, télévision, et romance. Voilà ce qui mène les 6 épisodes qui composent la saison et qui s’entrechoquent.

publicite

La crise du canal de Suez approche et explose alors que The Hour, programme pour lequel Bel Rawley (Romola Garai), Freddie Lyon (Ben Whishaw) et Hector Madden (Dominic West) travaillent, fait ses débuts à l’antenne. Un contexte historique qui, à l’image même de l’émission qui se monte dans les épisodes, sert trop régulièrement de toile de fond, malgré quelques bons moments qui exploitent pleinement l’époque.

Pourtant, c’est bien au cœur des locaux de la BBC que les relations entre les protagonistes prennent vie. Censée être l’héroïne de la série, Bel tente d’affirmer la place de la femme dans cette époque, mais se fait éclipser par les figures masculines qui l’entourent, toutes plus complexes qu’elle. Lix Storm (Anna Chancellor), ancienne correspondante de guerre qui a rangé son appareil pour être derrière un bureau, offre le portrait féminin ambigu, touchant et drôle de la série, de quoi regretter qu’elle ne soit pas plus présente.

Malgré cela, Bel attire l’attention des hommes, et surtout celle de son meilleur ami Freddie et du présentateur Hector. Ce dernier est marié, mais cela n’empêche pas la jeune femme de se lancer dans une romance à l’issue évidente. Car Hector, présenté comme une caricature du présentateur au sourire impeccable, est celui qui s’épanouit sous nos yeux à l’aide de ses liens avec Bel. Un mariage plus compliqué qu’il n’y parait, une ambition qui passe avant tout, mais des sentiments bien réels, l’homme s’impose dans The Hour grâce à ses multiples facettes. À cela s’ajoute le développement de ses rapports avec Freddie, entre jalousie et respect. Les deux hommes, unis par Bel, apprennent à se connaître et à développer une amitié qui leur est propre, et qui prend le dessus sur les autres relations surfaites de la série.

Freddie, justement, se trouve au cœur de ce qui anime le plus The Hour. Amoureux d’une Bel qu’il ne pourra de toute façon jamais avoir tant qu’il sera James et qu’elle sera Moneypenny (et comme il est si bien dit, il est incompétent avec les femmes), c’est son investigation sur la mort d’une amie d’enfance qui s’affirme comme l’intrigue principale de la saison. Une conspiration se met en place, avec une ambiance qui tire facilement sur le vieux film noir, avec une taupe au sein de la BBC et des espions du MI-6 qui arpentent régulièrement les couloirs. Freddie est consumé par son enquête et il est trop obstiné pour son propre bien, au point qu’il en devient agaçant. Malgré cela, le personnage, quand il ne plonge pas dans ses excès, reste l’incarnation des valeurs journalistiques chères au métier, déterminé à découvrir la vérité qu’il refuse de taire.

Cette saison 1 de The Hour aura jonglé quasiment toute sa saison  entre ses différents angles d’approches (romance, conspiration, et journalisme), trouvant sporadiquement le juste équilibre, mais passant trop souvent de l’un à l’autre sans parvenir à maintenir une véritable attention. L’ensemble, mélange de réussites et d’échecs, se révèle plus que perfectible et trop inconsistant.

La saison 1 de The Hour est diffusé du 7 au 21 mars sur Arte.

Le générique

Get the Flash Player to see this content.

Ce bilan a été publié une première fois le 27 août 2011.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
91 queries. 0,657 seconds.