Wuthering Heights / Les Hauts de Hurle-Vent (2009)

Mr Earnshaw est le maitre du domaine des Hauts de Hurlevent, où il y vit avec ses deux enfants, Cathy et Hindley. Le destin de la famille bascule quand il revient d’un voyage avec un jeune bohémien, Heathcliff, qu’il prend sous son aile. Une haine farouche nait entre Hindley et Heathcliff, alors que ce dernier s’éprend pour Cathy. Cet deux relations vont entrainer des tourments émotionnels sans fin.

Énième adaptation du classique d’Emily Brontë, cette version de Wuthering Heights – Les Hauts de Hurlevent en France – qui débarque en DVD et Blu-ray est écrite par Peter Bowker (Blackpool, Occupation) et réalisée par Coky Giedroyc (Blackpool, Oliver Twist).

Les deux hommes ont ainsi la tâche de retranscrire en image l’histoire tragique de la famille Earnshaw qui bascule quand le père adopte Heathcliff, un jeune bohémien. Un évènement qui affectera jusqu’à la génération suivante qui sert par ailleurs à amorcer le récit ici – à la différence du livre, où Nelly racontait l’histoire à Mr. Lockwood (absent ici).

Wuthering Heights est ainsi composée de deux parties pour une durée totale d’un peu plus de deux heures, et rencontrera quelques obstacles dans ses débuts. En effet, si les personnages secondaires (Hindley, Nelly, Edgar ou Isabella) s’imposent avec justesse, c’est la naissance du couple formée par Heathcliff et Catherine qui se fera plus hésitante. Elle apparaît quelque peu précipitée, étant placée avant la véritable mise en relief de la psychologie des amoureux. Et pourtant, rien n’est plus important que de cerner leur véritable nature pour saisir toute l’ampleur de leur amour et de leur impossibilité à se séparer, quitte à se faire du mal. C’est donc une Cathy indépendante et sauvage dont s’éprend Heathcliff, alors que la jeune femme va tenter de trouver un équilibre entre son tempérament impulsif et les exigences de la société après avoir rencontré Edgar et sa soeur. C’est une bataille entre l’indépendance et les conventions qui se jouent et la déchirent de l’intérieur. Des choix de Catherine découlera la tragédie qui la tourmentera et affectera son enfant.

C’est, sans surprise, dans l’éloignement que le couple prendra totalement corps et la passion qui habite Heathcliff et Catherine se fera alors plus forte et déchirante. Cette adaptation sera particulièrement tumultueuse, sensuelle et tortueuse dès lors que la romance est mise à l’épreuve. Dès ce moment-là, Charlotte Riley et Tom Hardy dominent chaque scène – ce dernier étant à son meilleur quand il est froid et calculateur.

Ils sont pourtant dès les débuts trèsbien entourés, l’histoire délivrant des portraits fins et travaillés des personnages secondaires. Ainsi, Burn Gorman en Hindley sera impeccable d’un bout à l’autre,  qu’il soit le frère haineux ou détruit par la mort de sa femme ; Andrew Lincoln offre un Edgar Linton tout en sobriété du début à la fin ; Sarah Lancashire prêtera ses traits à Nellie, Rosalind Halstead sa beauté pâle à Isabella, et Rebecca Night sera vraiment attachante dans la peau de Catherine.

Si Wuthering Heights tâtonne légèrement à ses débuts, Peter Bowker réussit avec le temps imparti à donner jour à une adaptation prenante et à la doter une identité qui lui est propre. On excusera alors les faux pas, qui s’effacent en même temps que l’intrigue progresse pour ne se souvenir que de la passion destructrice de Heathcliff et Cathy.

Les hauts de Hurlevent
List Price: EUR 15,05
Price: EUR 10,00
You Save: EUR 5,05
Price Disclaimer

La première version de cet article a été publié en septembre 2009.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire