24 - Day 7: 3:00 P.M.-4:00 P.M. (7.08)

Jack Bauer et son équipe arrivent à la Maison Blanche pour un rendez-vous important avec la Présidente Taylor, alors que Dubaku menace la vie du First Gentleman.

Tony et Chloe font une partie de cartes dans la base secrète, alors que les autres membres de la mini-infrastructure anti-terroriste arrivent à la Maison Blanche.

Nous avons mis un terme l’heure dernière à la menace du CIP Module, mais les terroristes ne se reposent pas, et ils ont une carte précieuse dans les mains : la vie du First Gentleman. Comme souvent pendant ces périodes de transition, nous menant vers une autre mission pour Jack, les débuts sont un petit peu lent à se mettre en place. On traine donc des pieds dans le premier quart d’heure de l’épisode.

Dubaku est donc prêt à tuer le mari de la Présidente, s’il n’obtient pas ce qu’il veut, dont la vie de Matobo. Il faut donc duper le terroriste, et retrouver The First Gentleman. Tandis que JB et l’agent Walker partent à la chasse aux informations pour découvrir où se trouve Henry Taylor.

On va encore avoir le droit au petit discours sur les actions de Jack, comme quoi c’est mal, et comme quoi il y a un prix à payer pour sauver le monde…euh, pardon, la vie du First Gentleman. Blablabla. Le cœur de Renée Walker balance donc évidemment entre Jack Bauer, l’homme d’action par excellence, et son patron, l’homme qui suit les règles. Dur dilemme, et pour le moment, elle va opter pour suivre JB, ce qui est plus facile pour être présente dans l’intrigue, et surtout faire son travail. Ainsi, le plan est simple : menacer la vie de la famille de l’agent qui a kidnappé le mari de la Présidente pour lui faire cracher le morceau.

Pendant ce temps-là, quand même, parce que je me dois de le souligner, Dubaku a des problèmes de ménages. Il  n’y a rien de pire quand on est en pleine crise ! Imaginez : vous vous apprêtez à faire un échange, vous allez mettre la main sur Matobo – ou tout du moins, vos hommes – et là, coup de téléphone de votre gonzesse pour savoir si vous venez bouffer ce soir. Non, mais sérieux, elle n’a rien de mieux à faire ? C’est qu’en plus, elle apporte son lot de problèmes : sa sœur ! Oui, pas la future belle-mère, la frangine, qui a percé à jour le sourire Colgate de Matobo, et le fait qu’il cache une identité secrète. Tout ce qu’elle veut, c’est qu’il foute le camp, qu’il rompt avec sa sœur bien-aimée. C’est déjà cela, elle ne réclame pas d’argent, ouf ! Il va donc devoir aller mettre un point final à toute cette histoire (perfect timing), alors que les choses s’accélèrent.

Le canular de la Présidente, qui amenait sur un plateau d’argent un homme déguisé en Matobo échoue, et deux hommes perdent la vie, alors que JB et Renée arrivent à la cachette secrète, soit le sous-sol d’un petit commerce ordinaire typiquement américain. Ca dézingue de tous les côtés, ah enfin de l’action, de la vraie, mais avec ses conséquences (oui, je sais, Jack a déjà tué quelqu’un dans l’heure, mais ce n’est pas pareil) : Le First Gentleman est touché…

Ti ti ti tiiitiititititi

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire