24 - Day 7: 4:00 A.M.-5:00 A.M. (7.21)

Chloe découvre que Jack est malade. Ce dernier n’a pas le temps de se reposer, il ne lui reste plus beaucoup d’heures pour retrouver Tony et l’arrêter, alors qu’à la Maison Blanche, la fille de la présidente souhaite la mort d’Hodges.

En une heure, qu’ai-je le temps de faire ? 43 minutes de mon temps sont occupées par le visionnage de l’épisode, il faut ensuite écrire la critique. Si j’ai été rapide, le bip se fait entendre alors que je prépare la photo pour illustrer l’article. Damn ! Je n’ai pas réussi à mener à bien toute ma mission en une heure !

Jack ne se lave pas, ne mange pas, ne va pas aux toilettes. Au fond, il a de la chance que les symptômes qui se font sentir soient les pertes de mémoire. Imaginez si cela pesait sur sa vessie, on aurait l’air malin. J’admire sa capacité à tenir debout, mais dans ces moments-là, je me rappelle toujours qu’il s’agit de l’homme, qui, en saison 2, est mort, puis est reparti aussitôt (il a fallu attendre la fin de la saison pour qu’on l’emmène à l’hôpital). Alors, il cherche Tony, si je puis dire. Sur leur route, un peu de morale, voyez-vous. Un rappel que le comportement de Jack est immoral. Un autre sur le fait qu’il le fait pour le bien de son pays, c’est essentiel. Oui, parfois, Jack dépasse les bornes, mais c’est simplement quand la situation l’exige. Juste une journée tous les deux-trois ans, arrêtons d’en faire un problème d’État !

Dans cette course contre la montre, j’avoue être déçue que Renée Walker soit mise si en retrait. Elle a comme un rôle de faire-valoir, d’assistante, et c’est bien dommage.

Tony et ses amis semblent viser le métro (trop peu original comme cible !), seulement, Jack, Renée, le FBI, se rapprochent de lui… Pas trop quand même,  n’exagérons rien.

À La Maison Blanche, tandis que des hommes et des femmes ordinaires cherchent à sauver le pays, la Présidente et sa fille ont un petit moment émotion avec The First Gentleman. J’avoue que je me suis demandé un temps où il était, mais sérieux, est-ce vraiment le moment ? Il y a un pays à sauver quoi ! D’ailleurs, Olivia a toujours la vengeance dans la peau, et Hodges va devoir y passer. Ce dont on se doutait. Si ce n’est que la belle demoiselle perd quelque peu le contrôle des évènements. Hum… Il n’est pas net le type qui l’aide dans cette affaire. Je suis sûre qu’elle sait fait rouler dans la farine.

La menace de notre nouvelle organisation terroriste commence légèrement à prendre forme, ce qui n’est pas trop tôt. Toujours pas de petites mises au point sur ce qui a poussé Tony à virer du côté obscur de la force, j’espère donc qu’on y aura droit avant la fin. Rien ne vaut un petit pitch explicatif du méchant.

Jack Bauer n’a plus que trois heures pour stopper l’attaque.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire