24 - Day 7: 6:00 AM - 7:00 AM (7.23)

Jack doit aider Tony à s’évader pour protéger sa fille, et se retrouve lui-même kidnappé. À l’aéroport, Kim devient suspicieuse, avant que Renée ne puisse l’avertir que des hommes la surveillent. Ethan Kanin est appelé par Aaron Pierce, qui suspecte Olivia Taylor d’être responsable de la mort d’Hodges.

Si le suspense n’est pas à son comble, il faut reconnaître que l’épisode nous offre une bonne dose d’action, qui ne fait pas de mal. La série manquait ces derniers temps de rythme, et cette heure-ci est, sur ce plan-là, bien menée.

Jack aide Tony à s’échapper, et se retrouve lui-même kidnappé. Almeida a eu une idée : utiliser JB en personne pour récupérer l’arme biologique, vu que cette dernière circule dans son sang. Ici, quelques petites indications médicales plus tard, Jack est attaché, et notre bon docteur (Paul McGillion – il doit avoir une tête à jouer les médecins !) se dit prêt, après examen j’imagine, à passer à l’action. Bien, se dit Tony. Maintenant, c’est le moment de parler promotion avec la dulcinée. Je dois dire qu’il choisit bien son timing. C’est un peu étonnant qu’il n’attende pas la fin de la mission, et que tout ait réussi pour rencontrer les gros bonnets. Cela ne sent pas bon. Je ne sais pas ce que nous prépare Almeida, mais je serais plus méfiante si j’étais sa copine. Elle va quand même le pistonner auprès du grand patron, qui va même décider de se déplacer… Rencontre dans la prochaine heure. Mais, voilà, mauvaise nouvelle pour nos terroristes : pendant qu’ils faisaient un brin de causette, Jack a liquidé tout le monde sur son passage, et a pris la tangente.

Pendant ce temps-là, Kim est à l’aéroport, et va nous rappeler qu’elle est bien la fille de son père. Le couple, qui a un comportement suspicieux depuis le début, va le devenir encore plus. Mais, elle ne va pas tilter tout de suite, ce n’est pas non plus une flèche Kimmy, on le sait bien. Un petit coup de fil de Renée Walker, une fois que cette dernière fut abandonnée par Tony et Cie (il faut être stupide, soit dit en passant pour laisser l’agent du FBI en roue libre, comme ça) et la demoiselle comprend de quoi il retourne. La sécurité s’apprête à agir, tout ce qu’elle doit faire, c’est jouer la comédie pendant quelques minutes. Elle s’en sort plutôt bien, mais notre couple soupçonne déjà que quelque chose ne tourne pas rond, et cela va virer à la fusillade dans l’aéroport (bravo la sécurité !). La femme est tuée, l’homme s’enfuit. Ni une, ni deux, il n’y a que Kim pour pister le seul homme pouvant aider à retrouver son père, alors elle le suit. Le tout s’achève avec une voiture en feu, et Kim qui a sauvé l’ordinateur du pseudo-terroriste à temps ! Efficace, la demoiselle !

Si Kim permet de donner du rythme à l’épisode, et se révèle être le seul élément pouvant presque faire évoluer l’intrigue à l’heure actuelle, du côté de la Maison Blanche, c’est toujours gonflant. Olivia Taylor est suspectée par son garde du corps, Aaron Pierce, qui va faire appel à Ethan Kanin pour obtenir des preuves étayant sa théorie – qui est presque bonne. Olivia ne panique pas, du moins extérieurement, elle essaie, car on sent qu’elle est sur le point de craquer. Cette histoire fait malheureusement plus bouche-trou qu’autre chose.

L’épisode passe plutôt bien, et se révèle plus prenant que ces précédents qui échouaient à nous intéresser. Cette petite remontée qualitative n’est pas du luxe pour nous motiver pour la dernière heure qui nous attend.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire