24 – Day 7: 8:00 P.M.-9:00 P.M. (7.13)

Juma va utiliser la présidente pour faire passer un message sur internet. Jack et Bill mettent en place un plan qui le permet de désamorcer la situation, mais rien n’est terminé, les personnes derrière l’attaque courent toujours.

Comme le veut la tradition, une menace est éliminée et Jack part à la chasse de la suivante.

Mais commençons par le commencement. La présidente est donc la prisonnière de Juma qui entend lui faire avouer que les attaques contre Sangala sont criminelles. Je ne comprends pas comment il peut croire que ce type de vidéo peut avoir quelconque crédibilité, alors que tout le monde sait que c’est fait durant une prise d’otage.

Bref, Bill va se sacrifier pour sauver Mme Taylor. Un acte que Jack ne pourra pas s’empêcher de venger, on peut en être sûr. En attendant, il doit convaincre le gouvernement que la menace est encore présente et qu’il faut tout faire pour l’arrêter. Cela signifie l’envoyer finir son interrogatoire de Burnett. A ce point, l’épisode est presque terminé et l’on sait qu’un dénommé Quinn est en route pour régler le problème, ce qu’il va faire. Résultat : Jack est en fuite, le FBI le cherche, la conspiration contre la présidente est toujours en route. Oh ! et Renee est au chômage.

On en arrive au point où l’histoire de la saison est en pleine transformation. Un peu comme s’il fallait se débarrasser de tout ce qui avait été lancé avant la grève pour partir sur bien d’autres choses. La nouvelle menace semble menée de manière moins grossière, par des gens qui ont un véritable agenda et des ambitions qui leur évitent d’être directement catalogués comme des caricatures. Cela ne signifie pas qu’ils ne vont pas en devenir. En attendant, les cartes sont redistribuées.

Jack retourne au point de départ et espérons que Tony le rejoigne rapidement. Renee est hors-course pour le moment, mais on se doute qu’elle ne le restera pas bien longtemps. Comme dit Larry, en 9 ans, elle ne s’est jamais comportée comme ça. Maintenant qu’elle a commencé, elle ne va surement pas faire marche arrière. L’influence de Jack est efficace. Il faut avouer qu’il obtient des résultats. Le gros souci de la saison est que ses techniques d’interrogatoires sont présentées comme étant la seule solution valable, tout comme sa morale. Dans ce dernier épisode, il y a quand même un peu de changement, car la mort de Bill a montré que l’ex-agent de la CTU n’est pas devenu le zombie tueur insensible que l’on nous vendait il y a encore quelques semaines.

En parallèle, la politique n’est pas oubliée et c’est par Olivia Taylor que les problèmes vont maintenant se présenter. Celle-ci vient de trouver un rôle à jouer autre que celui de la victime potentielle et de la fille rebelle. Cette soudaine mise en avant du personnage n’est surement pas anodine. Il faudra donc la surveiller.

Bref, même si c’est faible, il semblerait bien que la saison entame une lente mutation et que la suite pourrait devenir encore plus éprouvante pour Jack. Après une chute de qualité, il y a une légère remontée, bien que certaines scènes se montrent relativement grotesques (l’attaque au gaz), l’épisode s’est révélé correctement équilibré et rythmé, tout en étant mesuré dans son histoire.