Jack est pourchassé par toutes les agences gouvernementales. La présidente change de stratégie et laisse Logan lui suggérer un plan.

Jack Bauer n’est pas un homme que l’on arrête facilement, même avec des manipulations élaborées. Il fait ça depuis bien trop longtemps pour faire une erreur, et puis, il a toujours une telle conviction dans ce qu’il fait qu’il est constamment prêt à faire plus que ceux qui se mettent en travers de sa route.

C’est une fois de plus ce que l’on va nous démontrer avec cette 19ème heure qui s’articule autour de deux angles, le premier étant donc la traque de Jack. Dans les deux camps, les enjeux sont clairs. D’un côté, il faut faire parler Dana Walsh pour empêcher que tout ce qui est compromettant devienne public, de l’autre, il faut qu’elle révèle tout ce qu’elle sait pour que ça fasse surface.

Jack va dès lors partir à la recherche de la traitresse et sera conduit dans un piège. Si la finalité de cette storyline n’est pas vraiment surprenante, il est clair qu’il s’agit avant tout d’affirmer des positions et de mettre en place la conjoncture de cette fin de saison.

C’est d’autant plus explicite avec la façon dont la Présidente décide d’agir. À ses côtés, il y a Ethan, voix de la raison et écho de Jack, et le Président Logan, le diable incarné qui manipule en jouant avec les ambitions et faiblesses de la Présidente. Elle a tellement perdu qu’elle ne peut pas se permettre, après tout ce qui a été sacrifié, de laisser le traité lui échapper des mains.

Ethan personnifiait sa conscience et, en tant que tel, il va se battre. Ses arguments sont les plus valables, les plus raisonnables et les plus en accord avec ce que la Présidente Taylor a représenté jusqu’à maintenant. C’est pour cela que quand on voit Ethan s’en aller, on comprend qu’il est trop tard et qu’il ne reste plus que Jack pour sauver les bonnes vieilles valeurs américaines qu’il s’efforce toujours de préserver. Pour lui, il y a eu trop de morts pour qu’une telle trahison soit tolérée.

Cet épisode nous a donc mis en place, ou a au moins confirmé, les enjeux et les responsabilités de chacun. Le tout se fait de manière assez dynamique, en particulier du côté de Jack où il n’y a pas de réels temps morts. Il est probable quand même qu’il ne s’agisse pas de la dernière ligne droite sur laquelle nous nous lançons, car Dana n’a pas ce qu’il faut pour tenir si longtemps. On peut donc s’attendre encore à quelques rebondissements avant la fin de cette huitième journée.