24 - Day 8: 12:00A.M. - 1:00A.M. (8.09)

Farhad Hassan voit ses alliés lui causer bien des soucis, et doit alors changer de camp pour survivre. De retour à la CTU, Jack intervient pour aider Renée, soumise à un interrogatoire. Cole découvre le secret de Dana.

Les Russes dans cette saison de 24 retournent bien vite leurs chemises. Ainsi, après Sergei Bazhaev, c’est au tour de Josef d’être plus qu’attiré par l’offre alléchante de la CTU et de l’immunité. Mais, il n’est pas tout seul dans la partie, et quel meilleur moyen que de faire progresser cette poursuite de nucléaire en faisant passer l’uranium dans d’autres mains.

Plus de Russes dans cette affaire, nous faisons rapidement connaissance avec les copains de Farhad Hassan qui, j’avoue, va me surprendre au cours de cette heure, montrant qu’il n’est pas complètement stupide. Bon, il faut avouer que tout le monde retourne sa veste ultra rapidement, que les plans se construisent en dix minutes, sans vraiment de réflexion, mais le temps n’a pas la même valeur dans 24.

Cela, Renée Walker va l’apprendre quand le Chief of Staff Robert Weiss est décidé à trouver une tête à faire tomber pour les derniers évènements. La première sur sa route se trouve être Brian Hastings, mais cela arrangerait du monde si Renée servait de bouc émissaire. En deux minutes, voilà que Kristen Smith se pointe pour l’interrogatoire ! Personne ne dort dans 24, et surtout, ils ont d’étranges ordres de priorités. Il m’aurait paru qu’à 00h00, la menace nucléaire est plus importante que le reste… Enfin, dites-le à Dana cela, elle n’a pas l’air de le savoir !

Enfin, avant que je m’égare, retour sur Renée et son sauveur/héros/prince Jack Bauer, venant sauver sa demoiselle en détresse. Sacré JB, de retour quasi officiel au sein de la CTU pour laver de tous soupçons Renée (quasi, hein, car il n’a pas signé de papiers). C’est mieux pour l’avenir du pays, car il faut bien dire qu’en plus de ne pas être très compétent, le personnel de la CTU a tendance à disparaître. Quand la mission se retrouve confié au newbie de service, autant dire qu’on peut craindre pour la nation, et limite se questionner sur le professionnalisme de Hastings, prêt à envoyer ses hommes à la mort (car c’est le seul destin possible sans Jack).

Quoi qu’il en soit, le dernier en date à avoir disparu des locaux se trouve être Cole Ortiz, mettant sa carrière en jeu pour Dana Walsh, future épouse dans le pétrin. C’est le temps des confessions et le boyfriend va quasiment maitriser la situation. Mais c’est aussi une heure où on fait le ménage dans les intrigues et leur progression, ce qui entraine donc des morts. C’était fort prévisible que tout ceci se finirait ainsi, mais si cela peut dépatouiller Dana/Jenny de la situation dans laquelle elle se trouve pour, possiblement, lui offrir l’opportunité d’enfin travailler, cela n’aura été que bénéfique. Enfin, ces deux-trois derniers épisodes ont réellement permis à Ortiz de sortir de sa fonction première, en espérant que sa relation avec Dana ne gâche pas tout le potentiel encore en sommeil dans cet agent de la CTU.

Dans tout cela, heureusement, il y a toujours Chloé, fidèle à elle-même, qu’on ne voit définitivement pas assez.

En conclusion, cela nous offre un épisode légèrement trop classique par moment, mais qui a le mérite de réellement faire progresser les intrigues en place.