24 - Day 8: 9:00P.M. - 10:00P.M. (8.06)

L’infiltration de Renée continue alors que Vladimir envisage de doubler ses nouveaux partenaires d’affaires. Omar Hassan recherche parmi son équipe la possibilité d’un autre traitre, tandis que Dana Walsh aide son maitre chanteur et que Josef est décidé à fournir à son frère les soins nécessaires pour le sauver.

Renée : I’m going dark.

Sacré Renée ! On peut dire que cette saison 8 de 24 ne tiendrait pas trop la route sans cette bonne Renée Walker, qui a déjà à moitié viré du côté obscur de la force, tout en continuant à servir les gentils. Comme son mentor Jack, elle est prête à tout pour servir son pays, même si cela consiste à fricoter avec l’ennemi incarné par Vladmir. Ce n’est pas de gaité de cœur qu’elle le fait, tout au contraire, mais quand la Nation est en jeu, il faut faire des sacrifices.

Vlad, lui, est bien décidé à utiliser Renée, pour qui il a plus qu’un penchant, et la récupérer rien que pour lui en éliminant l’acheteur qu’elle amène dans la partie. D’ailleurs, il passe la moitié de son temps à suspecter qu’il y a quelque chose de plus entre les deux et c’est qu’il n’a pas tort ! Enfin, si Renée Walker nous la joue dark, il n’y a rien de plus cool qu’un Jack Bauer en infiltration qui maitrise de bout en bout, avec snipers pour l’épauler dans sa mission ! Notre ami Vlad ne sait définitivement pas à qui il se frotte. La grosse question est de savoir qui sait qui va se faire un plaisir de le liquider en premier quand l’opportunité se présentera : JB ou Renée ? Les paris sont lancés !

Pendant ce temps-là, car il faut bien occuper l’heure, Dana Walsh et son maitre chanteur Kevin progressent. Elle fait ce qu’il lui demande, et lui prend les informations. Tout ceci n’a pas grande utilité, si ce n’est donner quelques lignes de dialogues à Arlo, qui ne sert strictement à rien,  mais vraiment à rien ! Au moins, Chloe, dans sa seule scène, a eu l’opportunité de nous faire rire, avec ces bonnes répliques.

Rien de palpitant à la CTU, et rien de palpitant du côté de nos présidents, que cela soit Taylor ou Hassan. Le deuxième vire parano-psycho après l’attentat sur sa vie par son frère, et c’est tout ce qu’il y a à retenir pour le moment.

Il se passe plus de choses chez les Russes, avec Josef voulant sauver son frère et le père Bazhaev qui n’apprécie aucunement que son fils et bras droit remette en question ses ordres. Il va donc régler le problème, et à mon avis, c’est surtout cette conclusion qui aura des conséquences pour la suite, poussant peut-être Josef à encore désobéir à son paternel.

Nous avons le droit à une sixième heure qui n’est pas très trépidante. On traine des pattes dans la pure tradition de 24, en attendant d’arriver enfin au moment clé.