Alors que les terroristes se préparent à attaquer Manhattan, la Présidente Taylor confie à Jack la protection du Président Hassan.

Depuis la semaine dernière, la Fox a annoncé l’annulation de 24, ce qui fait officiellement de cette saison 8 la dernière. Par un étrange concours de circonstances, j’ai le sentiment d’avoir regardé l’épisode le plus patriotique de la saison.

Quoi qu’il en soit, il ne reste plus que quelques heures à Jack pour assurer la protection du pays (après, l’Amérique devra se débrouiller toute seule), et pour cette quatorzième heure, la Présidente Taylor revient sur les devants de la scène et confie à Bauer la protection d’Hassan. Pour bien faire les choses, Renée refuse de lâcher Jack, nous offrant une scène d’action finale efficace, le tandem étant parfait – bien que la demoiselle ne possède aucune accréditation pour être sur le terrain.

L’épisode jongle pas mal entre les personnages et les menaces, ce qui lui permet de posséder un rythme certain, malgré quelques moments où l’on piétine. Ainsi, les terroristes sont aidés par Dana – qui a maintenant leur numéro de téléphone, à se demander pourquoi elle ne les a pas appelés avant – et ils sont officiellement prêts à faire sauter la Grosse Pomme. Après un coup de téléphone à la Présidente (je suis toujours impressionnée par le fait qu’elle soit si facilement joignable), les enjeux sont placés. Taylor nous servira un beau discours pour motiver ses hommes, prêts à céder aux demandes, ce qui est inconcevable. Pas longtemps après, c’est Hastings qui va motiver le personnel de la CTU. Rien ne vaut une menace nucléaire pour inspirer.

Cela n’inspire pas toujours dans le bon sens, car le Général Brucker est bien décidé à donner en pâture le Président Hassan, si cela peut éviter l’explosion de la bombe et la survie de New Yorkais. En gros, rien à faire de ce qui dit la POTUS, il a son propre plan d’action. Pour ce faire, il va s’associer à Weiss, qui partage son point de vue, mais pas toutes ses techniques. Tout particulièrement quand Ethan – prêt à les dénoncer – nous fait le coup de la crise cardiaque.

Pendant que le personnel de la Maison Blanche se révèle peu fiable, la Présidente peut compter sur Jack Bauer, accompagné de Renée, et pour l’occasion de Christina Cox, venue servir de Redshirt le temps d’un épisode. Dès sa première apparition, je savais qu’elle allait y passer, mais ce sera pour la bonne cause. Car voilà que les Américains – envoyés par Brucker – viennent chercher Hassan pour le donner aux terroristes ! Jack découvre rapidement la vérité (c’est fou comme le troufion de base est bien informé quand même), alors que la bombe est déclenchée.

Les choses progressent donc singulièrement au sein de cette heure. La semaine prochaine, pour résoudre cette crise, c’est une double dose qui nous sera servi.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire