666 Park Avenue – Pilot (1.01)

Jeune couple du Midwest, Jane Van Veen et Henry Martin s’installent à New York où ils deviennent les gérants d’une résidence de l’Upper East Side. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que les locataires signent un contrat particulier grâce auquel leurs rêves se réalisent, mais qui possède aussi des clauses obscures…

Direction 666 Park Avenue, « l’adresse la plus séduisante de New York » selon ABC. Créée par David Wilcox, la série est une adaptation du roman du même nom écrit par Gabriella Pierce.

On y suit Jane (Rachael Taylor) et Henry (Dave Annable), un jeune et ambitieux couple qui s’est récemment installé à New York. Si le second, avocat, est maintenant membre du personnel du maire, sa compagne, moins chanceuse, rêve de devenir architecte et cherche encore. Du moins, c’était avant qu’ils n’obtiennent le poste de gérant à The Drake, une résidence historique appartenant à Gavin (Terry O’Quinn) et Olivia Duran (Vanessa Williams).

Le lieu, il va de soi, n’est pas ce qu’il semble être en apparence, et derrière ces murs se dissimulent des secrets et des forces obscures.

Ce premier épisode joue donc surtout avec l’ambiance : en surface, l’endroit est amical ; en réalité, il s’y passe des choses plus qu’étranges. Si Henry parait pour le moment juste profiter de son nouvel appartement, Jane, bien plus investie, se montre avant tout fascinée par l’immeuble. Les Duran font tout ce qu’il faut pour que le couple ne se pose pas trop de questions, même si justement, tant de bonnes intentions et de luxe a de quoi rendre suspicieux.

Pour son introduction, 666 Park Avenue ne jouent pas la modestie, au contraire. L’épisode vend autant la vie de rêve, à l’aide de beaux vêtements et de soirées sophistiquées, que la carte du thriller fantastique, avec un propriétaire qui fait respecter les contrats à la lettre. Sans surprise, Terry O’Quinn semble déjà des plus à l’aise dans ce rôle et si Vanessa Williams est plus en retrait,  elle est tout aussi convaincante. Rachael Taylor et Dave Annable forment quant à eux un très crédible couple, eau, jeune et plein d’avenir.

Plus que les nouveaux arrivants, qui signent leur contrat assez tardivement, ce sont avec les locataires que ce pilote illustre exactement ce que cela signifie d’avoir emménagé à cette adresse. Si dans la mise en pratique, il y a un peu de redondance, les situations sont utilisées pour bien montrer ce qui se passe entre les murs du bâtiment et éviter de garder sur ce point-là un mystère inutile.

Ce premier épisode, s’il manque de finesse pose son décor de façon convaincante. Entre scènes ordinaires, un brin de tension sexuelle (assez grossier, certes), et éléments fantastiques, ces 45 minutes se révèlent divertissantes, et suffisamment ambitieuses pour donner envie de jeter un coup d’œil à la suite.

 

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link