90210 - To thine own self be true (2.10)

Silver essaye de persuader sa sœur de dire au revoir à leur mère avant qu’il soit trop tard, Annie présente Jasper à ses parents, les mensonges de Naomi viennent perturber sa relation avec Jamie et Matthews demande à Jen de l’accompagner camper.

On ne rigole pas tous les jours à Beverly Hills et cette semaine encore moins que les autres. L’agonie de Jackie touche à sa fin et comme il fallait s’y attendre après Silver, c’est à Kelly de trouver la force de lui pardonner. Ça traîne et ça pleure jusqu’à l’inévitable. La mère Taylor pousse son dernier souffle entourée de ses deux filles larmoyantes sur une reprise de Wonderwall par Ryan Adams, c’est tout dire. C’est de l’émotion facile et pourtant ça marche, si tant est qu’on ait gardé son âme de midinette.

Autre famille, autres sœurs, les filles Clark découvrent aujourd’hui les vertus de l’honnêteté. Naomi est catastrophée lorsque la doyenne de l’université la surprend avec Jamie. La voilà forcée de révéler à son bellâtre qu’elle n’est en fait qu’une manipulatrice et forcément, ça ne lui plaît pas. Cinq minutes d’introspection plus tard, la blonde s’excuse auprès de son ex-écolo de s’être servi de lui et comme les vannes sont ouvertes rejette également Jamie parce qu’elle est toujours amoureuse de Liam. Bien sûr ! Cette fille prend chacune de ses poussées d’hormones pour des élans amoureux. 90210 se débarrasse sans ménagement des parasites et se recadre sur une romance qu’on avait presque oubliée.

Jen, de son côté, accepte de mauvaise grâce d’échanger ses Louboutin contre des Moon boots pour faire plaisir à Ryan. Il pleut, elle râle, il lui dit qu’il est le seul à faire des sacrifices et elle allume un feu en lui racontant sa vie de Cosette. L’histoire d’amour, si c’en est une, ne prend toujours pas et cette fois on se demande pourquoi Ryan encaisse autant si la relation lui pèse à ce point. Quoi qu’il en soit, Jen lui révèle son côté fragile de femme fauchée et bafouée, mais se garde bien de lui dire qu’elle a couché avec le petit-copain de sa sœur. Il y a des limites à l’honnêteté quand même ! Et dire que pendant ce temps Liam et sa bande de bouffons rivalisent d’idioties pour trouver un moyen de la faire tomber. Cette intrigue promettait des étincelles à la fin de saison dernière, 10 épisodes plus tard elle fait l’effet d’un pétard mouillé.

Adrianna en a marre que Navid l’empêche de se droguer en paix et lui avoue qu’il est un pauvre type facile à oublier. Et comme la série nous a appris que la drogue et les amis font assez mauvais ménage, Adrianna se fait jeter par Naomi qui a tout découvert. De la même façon et avec la même réplique que l’année dernière, on tourne en rond.

L’autre intrigue majeure est la présentation du petit-copain d’Annie à ses parents et grâce à Dixon qui leur apprend que Jasper est un potentiel dealer, la rencontre n’est pas franchement chaleureuse. Jasper est flippant et les parents Wilson sont des gens méprisants. L’effet dealer mis à part, s’ils ne l’aiment pas c’est uniquement parce qu’il est un gamin bizarre qui n’a pas d’amis ! Quelle belle leçon d’apprentissage ! Et le pire, c’est que Jasper étant vraiment un dealer, les parents Wilson ont raison de s’inquiéter et de vouloir qu’Annie ne le voie plus. Mais il n’empêche que le message général est puant. Après les enfants la semaine dernière, c’est au tour des parents de prouver cette semaine qu’il y a vraiment personne à sauver dans cette famille. Puis au passage, bel effort de psychologie, les interdits sur une ado amoureuse, on sait tous à quel point ça marche. Les Wilson sont des abrutis.

Ce nouvel épisode et son cliffhanger fracassant qui prouvent que se retrouver mêlé aux intrigues d’Annie est une mauvaise idée pour la santé, est légèrement mieux que les précédents, certainement grâce à son ton plus doux amer et à la sensation qu’enfin les choses sont sur le point de bouger un peu. Mais ça peut tout aussi bien être un leurre, la série l’a déjà prouvé.

avatarUn article de .
0 commentaire