Dixon a du mal à connecter avec sa mère biologique. Debbie se sent menacée par l’arrivée de Dana. Gia n’arrive pas à avouer ses sentiments à Adrianna qui ne jure que par Navid qui, de son côté, invite Lila à sortir. Silver découvre qu’une fille a donné rendez-vous à Teddy et décide de l’espionner.

Mystère, romances contrariées et trahisons, rien de très original au menu de la semaine pour 90210 qui  a donc décidé de ne jamais, jamais sortir des sentiers battus !

Silver sort donc enfin avec Teddy mais comme la jeune fille est incapable de faire confiance à qui que ce soit, elle n’hésite pas à fouiller dans les mails perso de son cher et tendre. Il faut dire aussi que le Teddy est un garçon très populaire. Tellement populaire d’ailleurs qu’on se demande s’il reste encore une fille à Beverly Hills qui n’est pas tombée dans ses filets. Les tombeurs, ça agace ! Du coup Silver fait ce que toute jeune fille ferait à sa place : envoyer une copine espionner son mec ! Pas bien ! Ce qui est grosso modo la morale de l’histoire. Résultat des courses si Silver sait maintenant que Teddy est un mec honnête en qui elle peut avoir confiance, Teddy, lui, se demande si la réciproque est vraie. En même pas un épisode, le nouveau couple a réussi à imploser, ce qui est un record !

Au rayon des autres couples, Navid n’arrive pas à oublier Adrianna qui, elle aussi, n’arrive pas à oublier Navid. Alors pour essayer de passer à autre chose, ils traînent avec des filles aux cheveux rouges. Et hop, emballé, c’est pesé, Navid l’inconsolable s’est trouvé une nouvelle copine. C’est facile d’être un ado à Beverly Hills, quand même ! Adrianna, elle, met plus de temps, mais c’est parce qu’elle n’a pas de garçon sous la main, juste Gia, qui se meurt d’amour en silence. La romance lesbienne est un cliché, mais Rumer Willis fait un boulot suffisamment bon pour qu’on s’y intéresse, ce qui est plus que ce qu’on peut dire de la majorité des intrigues de la série. Et tant qu’on parle d’Adrianna, la jeune fille devient chanteuse. Toujours avoir un artiste dans une série pour ados, ça permet de combler le temps d’antenne avec des gens qui chantent comme s’ils étaient dans un clip !

Avec l’arrivée surprise en fin d’épisode dernier de la mère biologique de Dixon, la famille Wilson est en effervescence. Surtout Debbie, qui se sent menacée. Harry, lui, s’en fout, il fait des mots-croisés. Le délitement du couple parental, amorcé avec l’affaire Kelly, continue et Debbie réalise que son mari n’est pas vraiment à l’écoute, contrairement à son prof de yoga. Comme Debbie est une idiote, elle ne se dit pas une seule seconde que si son prof est aussi attentif c’est qu’il a envie de jouer les contorsionnistes ailleurs que sur l’herbe. L’histoire est cousue de fil blanc et offrira bientôt une porte de sortie toute légitime à Rob Estes.

Du côté de Dixon, non seulement il se fait piquer sa voiture, mais en plus sa mère biologique n’a pas l’air de s’intéresser à lui. Heureusement, ils se trouvent des points communs en mangeant des frites devant un match de basket. Et en pariant en ligne. Dixon, comme tout bon Wilson, est un imbécile. Et la série se dirige tout droit vers une histoire d’addiction au jeu et de problèmes d’argent, bref, une intrigue à mourir d’ennui vue partout ailleurs.

Quant à Annie, son psychopathe est devenu son stalker personnel et au vu de la révélation finale, on se demande bien quelle direction va prendre son intrigue. Et je dois reconnaître que ne pas savoir ce que les scénaristes ont en tête est assez rafraîchissant, c’en est même surprenant, une sensation inattendue devant un épisode de 90210.

Malgré tout, la série se contente d’aligner négligemment les clichés sans jamais chercher à offrir davantage et cet épisode ne fait pas exception. Après quasiment deux saisons, on fait déjà du sur place. La série d’origine l’a fait pendant 10 ans, croisons les doigts pour qu’on n’en arrive pas là.

avatarUn article de .
2 commentaires