90210 - Women's intuition (2.08)

Adrianna déprime et les filles se demandent si elle ne va pas replonger dans la drogue, Dixon avoue à ses parents que Sasha est enceinte, Navid informe Annie que son petit-ami est un dealer, Ivy est amoureuse de Liam et Jen et le professeur Matthews décident de devenir exclusifs

Pour la première fois depuis le début de la saison, cette pauvre Lori Loughlin, complètement sous-employée, trouve enfin quelque chose à faire. Alors que Harry bafouille piteusement, Debbie, en parent responsable, explique à son abruti de gosse qu’on ne se protège pas « presque » tout le temps, on se protège ou pas. Dixon est un imbécile.

C’est assez amusant de la voir pousser la Djette dans ses retranchements. Rien ne peut résister à une mère en mission. Surtout pas Sasha, pitoyable dans son rôle de femme larguée qui prétend être enceinte de son amant lycéen pour le garder. On évite donc une énième grossesse et on se retrouve avec une ex-manipulatrice, comme quoi même 90210 arrive à me surprendre, surtout lorsque le mot avortement sort de la bouche des gamins.

Ce à quoi on n’échappe pas en revanche, c’est à la crise de larmes d’Annie. Navid apprend que Jasper est possiblement un dealer et court prévenir Annie, répondant ainsi à la question qu’on se pose depuis un moment : est-ce que quelqu’un est au courant qu’elle est toujours dans la série ? Avec la subtilité qui la caractérise, la jeune fille confronte directement son psychopathe, comme ça, entre deux commandes de frites au fast-food du coin. Forcément Jasper nie tout au bloc et largue Annie sous le prétexte qu’elle n’est finalement pas mieux que les autres. La mauvaise foi est un art. Du coup Annie pleure et rampe pour récupérer son homme et c’est moche à voir, même si ça se fait sous le panneau géant d’Hollywood.

Au rayon des filles qui supplient, Adrianna arrive en tête avec sérénade en petite robe blanche et sanglots morveux dans sa robe de chambre. Mais Navid, qui a le cœur brisé, comme il aime le répéter ad nauseam, refuse de lui pardonner. En revanche, aucun problème pour accepter les excuses de Teddy. Comme on nous l’a montré depuis le début de la saison, Adrianna est faible, ce n’est donc qu’une question de temps avant de la voir se gaver de pilules ou se poudrer le nez.

Mais si les scénaristes maîtrisent plus ou moins leurs histoires d’amour adolescentes, ils ont clairement plus de mal avec celle de la méchante sœur et du professeur idéaliste. Jen, que l’on croyait pourtant à la recherche d’un bon parti, décide de s’engager dans sa relation avec Ryan, pourtant loin d’être riche. La jalousie, sans doute, ou un prétexte scénaristique pour que les routes de Jen et Liam, le petit protégé du professeur Matthews, se croisent à nouveau. Jen étant ce qu’elle est, retourne le prof contre l’élève en moins de cinq minutes. Ryan est un peu simplet sur les bords et on se demande ce qu’une fille comme Jen peut bien lui trouver. En attendant, l’intrigue fait du sur place et on désespère que quelqu’un découvre enfin la vraie nature de Jen. En terme d’histoire stagnante, le projet secret de Liam, amorcé il y a bientôt deux mois, est toujours planqué dans son atelier sous une couverture. À ce stade-là, j’opte pour une cellule terroriste dormante, mais je peux me tromper.

Pendant ce temps Teddy fait des sourires à Silver, Naomi se pavane avec son copain étudiant, Ivy a le béguin pour Liam et se jette à son cou, bref 90210 fait ce qu’elle sait faire de mieux, de la romance facile sans grand intérêt.

Une fois encore la série délivre un épisode sans enjeu majeur qui ne fait absolument pas progresser l’intrigue. Le seul point positif c’est qu’on est enfin débarrassé de Sasha et rien que pour ça j’ai envie de dire merci, pour le reste, que quelqu’un me réveille quand il se passera enfin quelque chose.

avatarUn article de .
1 commentaire