About a Boy : Marcus, Fiona et leur voisin Will (saison 1)

17 Juin 2014 à 10:33

Marcu, Fiona et Will dans About a Boy saison 1

Will est le compositeur d’une chanson de Noël qui lui rapporte beaucoup d’argent et lui permet de mener une vie sans responsabilités. Lorsque Fiona et son fils Marcus deviennent ses voisins, son monde est mis sens dessus dessous.

Après Friday Night Lights et Parenthood, Jason Katims poursuit sa collaboration avec NBC avec About a Boy, sitcom qui se base sur le roman du même nom de Nick Hornby et son adaptation cinématographique.

Tout commence avec Will (incarné par David Walton), un trentenaire célibataire qui mène une existence sans responsabilité grâce à un succès musical qui remonte maintenant à huit ans jusqu’à l’arrivée du jeune Marcus (Benjamin Stockham) dans sa vie. Ce dernier vient de s’installer à côté de chez Will avec sa mère divorcée et protectrice Fiona (Minnie Driver), tendance new age, qui désapprouve le comportement de son voisin.

Katims et son équipe se serviront donc du pilote pour retracer l’histoire originale, empruntant au livre et au long-métrage, pour mieux se détacher de la source d’inspiration. Il s’agit alors de prendre le point de départ (avec un certain nombre de modifications) et raconter la suite avec le développement des liens entre Will, Marcus et Fiona. Ensemble, ils vont contre toute attente former une famille peu commune. La première saison d’About a Boy s’attèle à donner corps à cette improbable dynamique entre Marcus, sa mère et leur riche voisin.

Les premiers épisodes vont tout d’abord se montrer répétitifs, cherchant surtout à trouver comment bien justifier la place de Will dans la vie de Fiona et Marcus. S’il n’est pas difficile de pousser le garçon chez son voisin musicien, il est un peu plus complexe d’expliquer pourquoi Fiona laisserait faire. Pendant cette période d’adaptation, il sera aussi question de faire les réglages comiques nécessaires. Dès le départ About a Boy s’affirme comme une série légère qui n’a pas la volonté de faire rire toutes les minutes, mais plus de faire passer un moment agréable, de véhiculer une bonne humeur contagieuse plus qu’autre chose. Petit à petit, le show trouve ses marques et surtout de l’assurance dans son style humoristique. Elle ne cherche pas à construire des situations qui mèneront aux éclats de rire, mais parsème des répliques qui font mouche par-ci par-là pour mieux dynamiser une histoire qui est destinée à avoir une chute plus touchante que comique.

Le tout fonctionne aussi bien avant tout grâce à son casting qui participe à élever les personnages au-dessus des stéréotypes. S’il y en a au départ beaucoup de présent, l’écriture et l’interprétation insufflent une réelle subtilité et complexité. Cela est aidé par le fait que les scénaristes ont une approche assez sensible malgré un traitement narratif trop prévisible.

Ainsi se développe une relation d’amitié touchante où Will et Marcus peuvent chacun progresser au contact de l’autre. Le premier se transforme en une sorte de figure paternelle pour le second qui a désespérément besoin d’une voie masculine dans sa vie. De son côté, la perception de l’existence du musicien évolue, découvrant auprès de Marcus et de sa mère des responsabilités et des valeurs différentes. Si Fiona et Will ont des personnalités assez opposées, ils se révèlent particulièrement complémentaires et ensemble, peuvent simplement offrir à Marcus plus que ce qu’ils ne le pourraient séparément.

Cette première saison se charge alors de démontrer l’air de rien qu’il n’existe pas de formule magique pour élever un enfant – au côté duquel on apprend aussi beaucoup – et que c’est parfois là où on l’attend le moins que se trouve la personne qui pourra apporter le plus son aide. Les scénaristes se sont aussi attelés à développer un univers social autour de ses personnages, bien aidé par Andy (Al Madrigal), le meilleur ami de Will ; celui-ci trouve une place légitime et méritée dans la série, sa femme Laurie (Annie Mumolo) s’intégrant aussi au fur et à mesure dans la dynamique générale. Le couple permet d’ailleurs de montrer une famille nucléaire plus ordinaire, régulièrement sur les nerfs et prompt à créer des situations plutôt comiques. On pourra regretter que Dakota (Leslie Bibb), conquête de Will et amie de Fiona, finit juste par disparaitre, alors qu’elle était fort sympathique. Viendra ensuite s’ajouter le docteur Samantha Lake (Adrianne Palicki), en intérêt romantique un peu trop parfait qui aidera sans conteste à mieux appréhender Will.

En définitive, après des débuts balbutiants, About a Boy trouvera progressivement ses marques pour délivrer une agréable première saison qui combine avec plus ou moins de succès des notes d’humour et d’émotions. L’ensemble se suit aisément et mise habilement sur l’attachement avec ses personnages. Et, en effet, Marcus est sûrement l’un des gamins les plus attachants du petit écran…

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link