Alcatraz : Beaucoup d’évadés et de mystères, peu de réponses et d’enthousiasme

19 Août 2017 à 18:00

IL Y A DES SERIES QUI NOUS ATTIRENT PLUS QUE D’AUTRES. IL Y A DES SERIES QUI NOUS DEÇOIVENT PLUS QUE D’AUTRES. CHEZ CRITICTOO, NOUS AVONS DECIDE PENDANT QUELQUES SEMAINES DE PARLER DE CE QUI FAIT MAL : CES CREATIONS QU’ON ETAIT PRETS A AIMER, MAIS QUI SONT PASSEES A COTE DE LEUR SUJET OU QUI N’ONT PAS SU REMPLIR LE CONTRAT.

L’effet Lost a duré quelque temps, même après la fin du show. D’ailleurs, il se fit probablement plus sentir suite à sa conclusion, car l’idée qu’une nouvelle série prendrait le relai paraissait à l’époque séduisante, pour une raison ou une autre.

C’est en quelque sorte dans ce contexte qu’Alcatraz a été accueillie. Il faut dire qu’avec J.J. Abrams à la production, un mystère temporel lié à une île et même Jorge Garcia au casting, il était facile d’y voir une filiation si l’on désirait vraiment en trouver une. Néanmoins, il s’agissait d’une série FOX, ce qui veut dire que cela devait prendre la forme d’un show policier avec un twist fantastique. Dans ce sens, c’est probablement dans l’ombre de Fringe qu’il aurait été nécessaire de regarder.

Que ce soit avec l’une ou l’autre, cette création d’Elizabeth Sarnoff, Steven Lilien et Bryan Wynbrandt n’avait de toute façon pas de quoi soutenir la comparaison. En fait, par elle-même, elle peina déjà à tenir debout.

L’histoire d’Alcatraz, comme le titre le suggère, se concentre sur la fameuse prison qui est entourée d’un mystère. Le lieu a été fermé en 1963, soi-disant à cause de conditions dangereuses. La vérité serait tout autre : les détenus et les gardes qui s’y trouvaient ont tous disparu.

De nos jours, l’agent Emerson Hauser (Sam Neill) du FBI connaît une partie de la vérité et, quand les disparus commencent à refaire surface à San Francisco, il se lance à leur poursuite avec l’aide du Dr Lucy Banerjee (Parminder Nagra). Rapidement, il engage également Rebecca Madsen (Sarah Jones), une détective qui vient de perdre son partenaire. Afin de recapturer les prisonniers, elle choisit de faire équipe avec le Dr Diego Soto (Jorge Garcia) qui a écrit plusieurs livres sur Alcatraz.

Naturellement, cela adopte immédiatement le format d’un revenant par épisode. Rebecca et Doc devront alors faire face à une variété de criminels en tout genre, du sniper au kidnappeur d’enfants en passant par le poseur de bombes ou le braqueur de banques.

Forcément, il y a un mystère derrière ces disparitions et réapparitions. Néanmoins, puisque les scénaristes ont préféré laisser tout cela de côté pendant une grosse partie de la saison, Alcatraz ne va pas réellement s’articuler autour de ses éléments les plus fantastiques.

Cela dit, l’inévitable emploi de flashbacks aidera à collecter quelques pièces des mystères, à faire des parallèles et à suggérer que l’on finira par découvrir toute la vérité. Après tout, ce genre de séries fonctionne parce que l’on nous promet que tout sera expliqué. Malheureusement, puisque nous suivons principalement Rebecca et Doc et qu’ils sont trop souvent réduits à n’être que des sous-fifres pour Hauser qui ne leur dit rien, tout cela se met à piétiner rapidement.

Malgré tout, Rebecca et Doc réussiront à tirer leur épingle du jeu, grâce avant tout à une dynamique plus que convaincante et des échanges particulièrement crédibles — surtout dans la seconde partie de saison. La détective aura aussi l’avantage d’être personnellement connectée avec les évènements, puisque son grand-père, prisonnier d’Alcatraz, tient un rôle majeur non explicité dans toute cette histoire — ce qui lui donnera au moins régulièrement du matériel pour révéler sa personnalité.

Cependant, il arrivera un moment où nous en saurons plus qu’eux, ce qui devient temporairement handicapant pour la bonne progression du show qui fait plus que stagner à ce moment-là. Se concentrer sur la simple poursuite à chaque épisode ne fait que renforcer le principal problème d’Alcatraz : à force de ne vouloir rien dévoiler, la mythologie reste inexistante.

Dans ce sens, Alcatraz est l’exemple parfait d’une série qui n’a pas su bien équilibrer sa formule. Ses mystères qui devaient nous faire revenir sont trop longtemps délaissés, tandis que les intrigues par épisode ne permettent pas d’exploiter correctement les figures phares du show. Le résultat est plus que décevant, dans le sens où le potentiel de la série n’a pas été effleuré et, pire que tout, elle se termine sans véritable conclusion.

Alcatraz - L'intégrale de la série
List Price: EUR 11,95
Price: EUR 11,95
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link