alphas 107

Mardi 23 août 2011 à 12:10 | 1 commentaire | | | |

Alphas – Catch and Release (1.07)

par .

L’équipe du Dr. Rosen tente de venir en aide à Skylar, une Alpha qui est pourchassée par des hommes armés. La mère de Gary essaie de l’empêcher d’aller au travail après avoir appris la vérité sur ce que fait son fils.

Après plusieurs épisodes clairement centrés sur un personnage spécifique à la fois, Catch and Release va changer d’approche et, sous couvert de la traque d’un alpha, explore les motivations de Nina, les inquiétudes de Bill, la hiérarchie du D.O.D., la vie de famille de Gary et la position de Rosen dans son organisation.

publicite

C’est presque beaucoup, mais il y a de la place pour tout avec, comme catalyseur, une alpha nommée Skylar (jouée par Summer Glau) qui a des capacités intellectuelles énormes et qui est recherchée pour des raisons inconnues.

Skylar n’est pas une inconnue pour Rosen et Nina, ce qui les ramène à leurs débuts ou, du moins, cinq ans en arrière. Pas de flashbacks, mais des allusions faites à une époque aujourd’hui révolue, car pour le docteur et son équipe, la politique de l’agence qui les chapeaute a tout changé. On explore donc de nouveau les motivations obscures qui animent ceux qui sont derrière Bighampton, et on questionne même la position de l’agent Sullivan. Rosen, lui, est poussé à ouvrir un petit peu plus les yeux, même s’il est clair qu’il se refuse à vraiment comprendre ce qui se passe, préférant s’attacher à l’idée que les décisions prisent le sont pour le bien de tous.

Skylar bouscule tout ça, entrainant Nina avec elle. Les deux femmes ont en commun le fait d’avoir été submergées par leurs pouvoirs. Le Dr. Rosen a offert à Nina une direction et des barrières, mais Skylar lui montre qu’avec les années, ils ont peut-être perdu trop de la liberté qui les animait. L’épisode semble alors avoir pour but de mettre en avant les limites que l’équipe de Rosen ne dépassera pas et, également, pour insinuer le début d’une marginalisation vis-à-vis de Sullivan et de Clay.

À côté de ça, Gary est privé de sortie, puisque sa mère refuse qu’il poursuive son travail actuel. Cela dit, lui, il ne l’entend pas ainsi. Il est évident qu’étant donné les capacités de Skylar, mettre Gary en retrait était une nécessité pour justifier les difficultés à traquer la jeune femme, mais cela offre au personnage l’opportunité de montrer sa motivation et les progrès qu’il fait grâce à son travail.

Pour finir, dans un autre registre, Bill envisage la paternité et il s’inquiète au sujet d’une possible transmission de sa capacité alpha à son enfant. Le sujet mérite d’être évoqué et devrait même entrainer des choses intéressantes par la suite. L’aborder par Bill est plutôt bien vu, car pour lui, être un alpha a apporté plus de problèmes qu’autre chose pendant longtemps. Cela dit, maintenant, il sait à quoi s’attendre.

Au final, Catch and Release se disperse légèrement trop par moment, mais parvient tout de même à condenser toutes les thématiques explorées avec énergie en se focalisant sur la traque. Malgré ça, certains sujets auraient gagné à avoir un peu plus d’espace pour être développés. C’est particulièrement le cas avec Rosen dont la philosophie est de plus en plus bousculée. Ses décisions et motivations mériteraient d’être étayées. Il y a des réticences au niveau scénaristique à ce niveau, probablement pour en garder un peu pour la fin de saison. Quoi qu’il en soit, c’est légèrement frustrant et on peut espérer que la situation évoluera sans trop tarder maintenant.

Partager cet article

Alphas
publicite
59 queries. 0,730 seconds.