Alphas – Pilot (1.01)

12 Juil 2011 à 12:26

Le Dr. Rosen réunit son équipe de personnes possédant des habilités particulières pour résoudre un mystère qui les mènera à Cameron Hicks, un homme qui vient d’assassiner un témoin fédéral, mais qui l’ignore.

Les séries sur des personnes possédant des habilités presque surhumaines se suivent et tentent de ne pas se ressembler. Écrite par Michael Karnow  et Zak Penn (scénaristes des films X-Men et de Watchmen), Alphas opte donc pour une approche que l’on pourrait pratiquement qualifier d’inédite, dans le sens où on s’éloigne de toute iconographie et autres rapprochements avec les super-héros pour s’intéresser à des individus qui ont des dons provenant d’altérations de la structure de leur cerveau, mais qui doivent s’adapter au monde réel.

Basiquement, les personnages sont tous plus ou moins psychologiquement endommagés et ont besoin d’être réellement encadrés pour pouvoir être utiles à quelque chose. Pour ce faire, David Strathairn s’impose comme la figure paternelle autoritaire dans le rôle du Dr. Lee Rosen, un scientifique spécialisé dans le sujet qui en sait beaucoup plus qu’il ne le dit.

Ce premier épisode commence par nous introduire rapidement aux membres de l’équipe et à leurs capacités. C’est un peu bâclé, mais il apparait évident par la suite que ce qu’ils savent faire n’est que la partie immergée de l’iceberg, et qu’ils se définissent plus par leurs handicaps que par leurs talents particuliers. Faire travailler tout le monde ensemble n’est pas de tout repos et c’est même relativement brouillon, au grand désespoir de Bill Harken, un agent du FBI qui se retrouve coincé dans l’équipe, car il a des problèmes de contrôle et une force impressionnante. Il pense valoir plus que ses collègues, étant donné qu’il a l’entrainement et les crédits. À côté, Gary Bell est un jeune au pouvoir le plus exotique qui soit, puisqu’il peut lire les ondes électromagnétiques (ou autres choses dans le genre). Son souci est qu’il est inapte socialement, ce qui est le cas, à un degré bien moindre, pour Rachel Pirzad qui a des sens très développés. Tous ne sont pas aussi faciles à cerner, car Nina Theroux – qui contrôle les gens – possède clairement un passé sombre qui devrait nous ramener à l’origine de l’équipe quand il sera exploré.

La dernière recrue se trouve être Cameron Hicks qui est, au début, la cible de l’équipe de Rosen.

Le pilote pose les bases d’une mythologie entourant les Alphas – terme qui désigne les personnes avec des habilités. On nous parle d’un groupe de terroristes et on nous fait comprendre que l’équipe de Rosen n’est pas réellement officielle. Il y a un passé qui se devra d’être explicité pour que l’on saisisse mieux les tenants et aboutissants de tout ça, tout particulièrement pour ce qui tourne autour de Rosen, car l’homme apparait bien sympathique, mais derrière son discours de psychiatre, il semble évident qu’il se cache beaucoup plus.

Quoi qu’il en soit, l’épisode nous offre une introduction énergique qui permet à tout le monde de s’imposer et de trouver une place légitime. Cette première investigation n’est pas la plus complexe ou la plus originale qui soit, surtout qu’on nous en dévoile beaucoup plus que nécessaire. L’idée est clairement de se focaliser plus sur la mise en place relationnelle que sur le reste, ce qui n’excuse pas totalement la prévisibilité de certains passages, tout particulièrement de la fin.

Cela dit, Alphas débute efficacement et montre une certaine intelligence dans la construction de son univers, dans l’écriture de ses personnages et dans l’installation d’une identité visuelle. Le casting est solide et le rythme ne faiblissant qu’en de rares occasions, le divertissement est bien présent. De plus, on voit déjà ce que la formule du show sera et quel type de mythologie pourra être développée. Concrètement, c’est un pilote qui fait correctement tout ce qu’il a à faire et il possède une ambition qui devrait sans problème entrainer la série légèrement au-dessus de la moyenne de la chaine.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link