American Horror Story : Apocalypse – Le Traitre (8.07)

Chaque épisode de cette saison 8 d’American Horror Story qui passe est là pour que l’on recolle les morceaux avant l’Apocalypse. Après le passage à la Murder House, il est temps pour les sorcières de s’organiser si elle veut passer à l’offensive.

Avant cela néanmoins, il faut accumuler des informations, faire des alliances improbables et ramener quelqu’un à la vie. Le tout, avec une petite démonstration des pouvoirs de Coco. En somme, American Horror Story nous délivre un épisode de Coven.

Tout s’enchaine, mais ne s’imbrique pas naturellement, que ce soit en termes d’enjeux ou de tonalité. D’un côté, nous avons l’horreur version sorcière parfaitement incarnée par Dinah, la nouvelle Reine Voodoo dans une scène d’introduction qui nous rappelle le genre même de la série. Au même titre que le retour de Papa Legba — et une apparition pour l’occasion de Nan, qui n’a donc pas été oubliée.

Ce sont des moments qui exploitent les plus grandes forces de Coven — entre horreur et magie. Nous avons également des scènes qui mettent en scène ces amitiés féminines colorées, parfois imprévisibles, mais qui injecte légèreté et une once de fun dans l’ensemble. Le pouvoir de Coco donne le jour à un passage à la fois drôle et encourageant, mais terriblement court et manipulateur. Le but, au final, était de servir les intérêts de la transparente Mallory.

Posée comme une puissante sorcière, Mallory s’impose aussi comme étant insipide au possible, malgré la place de choix que l’histoire veut lui offrir. Entre un temps d’antenne limité (dont je ne me plaindrais pas) et peu de lignes de dialogues, Mallory est la sorcière la plus ennuyeuse de ce Coven. Est-ce le but recherché ? Si c’est le cas, c’est une réussite, car elle est juste inexistante.

L’amitié entre Myrtle et l’actrice Bubbles McGee (le retour de Joan Collins) apporte son lot de lignes de dialogues mémorables et un sens de l’excès qui définit assez bien ses sorcières. Il faut bien deux personnalités de ce calibre pour que Madison se retrouve presque à ne rien dire. Cependant, le film de Bubbles (qui nous renvoie par ailleurs à Asylum avec son père Noël en plus d’être une référence à la carrière de Joan Collins) est trop long vu que cela ne sert pas à grand-chose à l’arrivée.

Le fait que Mallory puisse ramener quelqu’un à la vie nous rappelle que l’une des plus grandes faiblesses de Coven se trouvait dans ce point-là spécifique, diminuant naturellement les enjeux. Et si la fin du monde se rapproche, cela ne se ressent pas véritablement dans l’épisode.

Si Apocalypse est une confrontation entre les sorcières et l’Antéchrist — ou Cordelia et Michael —, il est aisé de délaissé cette problématique et juste se laisser prendre au jeu sans chercher plus loin. Michael n’est par ailleurs pas présent, même si son ombre flotte au-dessus des sorcières qui agissent dans le but de le stopper.

Au final, cet épisode d’American Horror Story : Apocalypse reste divertissant, mais est loin de faire véritablement monter les enjeux comme cela devrait être le cas au vu des actions des sorcières et du fait que maintenant, les positions de chacun sont connus.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link