American Horror Story: Cult – Helter Skelter (7.10)

Cette saison 7 d’American Horror Story approche à grands pas de sa conclusion. Cela se sent dans cet épisode 10 qui ne fait qu’étirer ce que le précédent réalisait déjà — avec moins de scènes mémorables, cela dit.

C’est assez fréquent que, à l’approche de la fin d’une saison d’American Horror Story, les scénaristes paraissent tâtonner légèrement pour éviter de tout délivrer avant la conclusion. Néanmoins, c’est un peu plus que cela dans le cas présent, car on nous sert principalement de la répétition.

Il y a naturellement quelques twists, comme le fait qu’il est révélé que Bebe avait un rôle plus important à jouer dans le mouvement de Kai que cela avait été suggéré dans l’épisode sur Valerie Solanas. Malgré tout, la tournure de cette intrigue est un gaspillage du talent de Frances Conroy. Si le personnage était proche de la parodie au point de départ, il y avait tout de même de quoi s’amuser avec, mais à l’image du Dr Rudy, cela tombe misérablement à plat.

Idem en ce qui concerne l’exploitation des crimes de Charles Manson. Comme avec les autres leaders de cultes abordés auparavant, Evan Peters endosse le costume du célèbre meurtrier, mais cela est fait d’une façon qui dépasse le flashback. L’idée semble d’utiliser cette figure diabolique pour illustrer l’instabilité déjà évidente de Kai. Cela n’apporte rien de pertinent au récit qui ne verse plus assez dans la satire.

La fin étant proche pour cette saison 7 d’American Horror Story, on peut tout de même apprécier de voir que, bien que certaines morts soient anecdotiques dans cet épisode, on nous en propose une qui a du poids sur le plan émotionnel. Certes, l’état de confusion dans lequel Kai se trouve élimine une grande part de l’impact de la scène, mais les ramifications sont bien visibles et ont le mérite de pousser le récit vers l’avant.

Dans cet esprit, Ally tire clairement les ficelles à présent et savoir comment elle va sortir de tout cela est ce qui devient le plus intrigant à ce stade. Il faut dire qu’en mélangeant les différents propos extrémistes, le discours politique satirique s’est dilué et rien n’a vraiment pris sa place. L’exploration du concept de culte est apparue comme n’étant qu’un moyen de faire du remplissage, mais celui-ci a également perdu de sa consistance assez rapidement — en grande partie à cause de l’approche répétitive du sujet.

Au bout du compte, American Horror Story: Cult aurait surement gagné à avoir un épisode de moins, car il est temps de conclure et il est trop tard pour réussir à redonner un propos solide à cette saison. Elle a eu ses moments, mais s’est révélée être jusque-là des plus irrégulières, plus que la moyenne habituelle de la série. Cet épisode 10 ne fait que le confirmer.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link