American Horror Story: Cult – Les origines d’un culte (7.04)

Depuis le début de cette saison 7 d’American Horror Story, la pauvre Ally est tourmentée par des forces extérieures. Celles-ci n’étaient pas toujours tangibles. On pouvait même se demander si les clowns étaient réels ou non.

Néanmoins, le principal problème jusque-là était simplement Ally. C’est en tout cas ce que cet épisode 4 laisse apparaitre clairement. Sans Sarah Paulson en faisant des tonnes pour vendre l’idée que son personnage est à deux doigts de devenir fou, Cult trouve non seulement un sens, mais parvient même à réellement intriguer.

Nous revenons à l’élection pour découvrir comment elle a impacté les autres personnages et comment Kai s’est doucement insinué dans leur vie pour leur offrir ce dont ils avaient besoin pour reprendre le contrôle de leur existence.

Rapidement, cet épisode se tourne vers une thématique plus que classique pour du American Horror Story, puisque l’histoire se concentre sur ceux qui se sentent rejetés d’une manière ou d’une autre par la société.

De la journaliste jouée par Adina Porter à Ivy (Alison Pill), sans oublier Harrison (Billy Eichner), on voit comment cette Amérique en pleine crise maltraite ceux qui ont suivi les règles, malgré leurs différences.

Le propos est intéressant, en particulier parce qu’il développe un véritable microcosme au sein de cette saison qui se veut représentative du pays et qui n’a aucun souci à faire disparaitre les clivages politiques quand cela est le moins évident.

Certes, cette saison 7 d’American Horror Story est née de cette division qui a été exacerbée par les élections, mais quand Kai (Evan Peters) recrute les membres de son culte, il le fait en dépassant cela. Il parle de leurs problèmes et les extrapoles pour leur donner un côté personnel.

Ce n’est pas toujours subtil, mais les performances d’Adina Porter, d’Evan Peters et de Billy Eichner rendent cela tellement viscéral que — pour la première fois depuis le début de cette saison — le propos développé n’apparait plus opportuniste.

On ajoute à tout ceci une touche de violence qui sert ici l’histoire et non plus à simplement appuyer sur les boutons d’Ally, et l’ensemble devient étonnement cohérent.

American Horror Story: Cult ne dévoile pas toutes ses cartes avec cet épisode 4, mais propose donc de donner une réelle direction et un peu de substance à son intrigue.

Quand on fait le point, on peut sans trop de difficulté arriver à la conclusion que Sarah Paulson est le problème de cette saison 7, mais cela est un peu trop facile et injuste. En tout cas, l’éloigner a aidé à corriger beaucoup de choses qui n’allaient pas jusqu’ici et l’on peut espérer que, maintenant que le jeu de Kai a été exposé, on va continuer à se concentrer sur lui.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link