American Horror Story: Cult – Boire le Kool-Aid (7.09)

Même si l’on pouvait se poser la question au tout début, American Horror Story: Cult ne porte pas ce titre par hasard. D’ailleurs, la saison a progressé au point où toute la satire politique a été réduite au minimum. L’accent est vraiment porté sur l’exploration du culte.

Cet épisode 9 débute ainsi en revenant sur d’autres véritables cultes avec Evan Peters qui s’amuse à jouer tous les leaders meurtriers possibles pour l’occasion. Plus particulièrement, il est question des massacres qu’ils ont perpétrés.

L’idée pour Kai est de convaincre ceux qui le suivent de prouver leur fidélité – ce qui se traduit par démontrer qu’ils sont prêts à mourir pour lui. C’est comme cela que l’on aboutit sur Jim Jones et son tristement célèbre Kool-Aid.

À partir de là, l’épisode se transforme, jouant avec la nourriture — pourrait-on dire — pour générer du suspense. À chaque fois que quelqu’un mange ou boit quelque chose, on ne sait pas si une mort va suivre. Naturellement, le sentiment augmente quand quelqu’un finit par être tué.

À la réalisation, Angela Bassett nous immerge dans une situation tendue après une autre. Que ce soit les scènes où tout le monde doit boire ou celles durant lesquelles Ally et Ivy confrontent leurs différents, la tension est assez bien maintenue.

Le seul problème se trouve presque être les reconstitutions dans lesquelles Evan Peters revisite donc de véritables cultes, car il y a un effet que l’on pourrait qualifier de tragicomique qui se dégage de le voir déguisé.

American Horror Story: Cult souffre depuis le début de ce genre d’irrégularité dans sa tonalité. Certaines scènes se jouent comme des comédies, même s’il est apparent que ce n’est pas nécessairement l’effet recherché. C’est quelque chose qui s’amplifie de plus en plus, en particulier avec les soldats de Kai qui flirtent avec la parodie — ce qui est presque contagieux.

Dans ce sens, cet épisode 9 passe à côté du faux pas, en grande partie grâce à Sarah Paulson qui reprend vraiment le contrôle du show. La nouvelle Ally lui offre de belles occasions pour délivrer une performance plus nuancée. On ne sait pas toujours ce que l’on peut attendre d’elle et cette imprévisibilité se conjugue assez bien avec la manière dont l’intrigue se déroule.

Il ne reste plus que deux épisodes dans cette saison 7 d’American Horror Story et cela se sent. L’histoire se réoriente doucement, mais surement. Cet épisode 9 se centre vraiment sur les personnages, réduisant encore plus l’aspect global du récit pour le rendre plus personnel. L’approche nous éloigne toujours plus de la satire politique, mais apparait presque nécessaire à ce stade pour éviter de plonger dans le ridicule.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link