American Horror Story: Apocalypse – Alpha (8.04)

Cette saison 8 d’American Horror Story n’est pas, pour le moment, intéressée par l’Apocalypse. L’arrivée des sorcières à la fin du précédent épisode nous éloigne par ailleurs temporairement encore plus de cet évènement, car il y a des questions qui se posent ne pouvant trouver réponse qu’à l’aide de flashbacks.

Si les scénaristes ne vont pas nous livrer tout de suite tout sur un plateau d’argent (la place de Constance dans l’histoire de Michael reste abstraite, par exemple), cet épisode 4 existe pour développer de nouveaux rapports de force en explorant le monde de la sorcellerie.

Dès lors, Ryan Murphy et son équipe décident de jouer de l’effet du miroir en s’intéressant à la Hawthorne Academy, trois ans avant la bombe, où les sorciers de ce monde sont éduqués à la magie. Fatigué d’être dans l’ombre de la Supreme et des sorcières, ils voient en Michael le possible premier mâle suprême, appelé l’Alpha.

Il est difficile de passer outre le parallélisme qui est fait entre hommes et femmes et le sous-texte sur la patriarchie. Le point se fait néanmoins complètement éclipser par les personnalités des personnages, que l’on peut simplement qualifier de très Ryan Murphy.

Alors que l’on pouvait bien se demander au cours du début de la saison à quoi pouvaient bien servir certains développements, cet épisode d’American Horror Story tente de jongler avec les multiples informations que l’on a déjà en notre possession, nous fournir de nouvelles pièces au puzzle, relier des bouts de l’histoire et maintenir une certaine dose de mystère.

De la place de Mead dans la vie de Michael au potentiel de Mallory en passant par la place de Satan dans l’histoire, il y a de quoi faire. Disons-le clairement, au milieu de tout cela, rien n’est fait pour susciter un léger frisson. Loin de là, même.

Cependant, il faut reconnaitre que l’épisode trouve l’une de ses plus grandes forces dans la familiarité que l’on possède avec les sorcières. On retrouve la personnalité haute en couleur de Madison, de même qu’une Queenie attachante ou encore les one-liners de Myrtle Snow (qui est juste là, tout simplement). L’univers de Coven prend donc le dessus, cela se répercutant bien évidemment sur la réalisation.

L’épisode nous présente alors une sorte d’opposition sorcières contre sorciers –  ou sorcières vs Michael – qui profite du fait que l’on connait déjà un certain nombre de personnages pour donner de la dimension à ces enjeux.  L’histoire qui est développée ici sert à poser les bases des relations qu’entretiennent certains personnages avec Michael, et l’antéchrist a certainement quelques tours dans son sac à sortir.

Cet épisode 4 d’American Horror Story saison 8 fait néanmoins avancer le récit et offre les premières pistes à suivre. Si nous sommes loin d’une plongée dans un monde apocalyptique ou des frissons, les sorcières ont définitivement injecté une nouvelle énergie à la saison.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires