American Horror Story: 1984 – L’Aube rouge (9.05)

Malgré le fait que quelques réponses restent en suspens, en particulier au sujet des fantômes, cet épisode délivre une très bonne conclusion à cette saison 9 d’American Horror Story… sauf que ce n’est pas la fin.

Il apparait donc que la suite parlera notamment des morts qui hantent Camp Redwood. Ils sont nombreux, car il y a vraiment peu de survivants.

La nuit est ainsi sur le point de se terminer et Margaret compte bien liquider un à un les joyeux animateurs du camp de vacances. Elle n’est pas la seule, puisque Montana a décidé de prendre les choses en mains avec Brooke, mais celle-ci tombe avant cela sur Ray, ce qui aboutit sur quelque chose de tragicomique.

C’est bien entendu la tonalité générale d’American Horror Story: 1984, les scénaristes jonglant entre la pure horreur et l’autoparodie, sans jamais réellement choisir quelle partie privilégier. Dans le cas de l’histoire entre Brooke et le fantôme bien trop tangible de Ray, cela mène à une conclusion traitée de manière presque absurde, en grande partie parce que le choc de Brooke est immédiatement contrebalancé par la folie que Montana projette sur elle.

Dans le même esprit, nous avons Margaret qui élimine un autre de ses employés dans une violence qui augmente au point d’en devenir cartoonesque. La voir se déchainer et arracher des oreilles est étrangement extravagant au lieu d’être terrifiant.

L’horreur est néanmoins bien présente à l’occasion dans cet épisode. On commence avec un flashback qui explique les motivations de Donna/Rita. Elle se retrouve face à un tueur en série avec lequel elle a une connexion particulière. Cela est fait sans fioriture et le résultat est ce que l’on attend d’un vrai récit horrifique. Dommage que cette introduction soit suivie par Richard Ramirez/The Night Stalker qui cabotine en délivrant sa psychologie de comptoir sponsorisée par Satan.

L’intégration des éléments surnaturels n’est clairement pas le point fort de cette saison 9 d’American Horror Story. Pourtant, c’est bien tout ce qu’il reste à la fin de cet épisode. On peut donc espérer que la suite saura mieux les employer. Cela devrait être aidé par le fait qu’il apparait que l’on quitte la partie slasher de l’histoire. Reste à voir dans quel territoire nous allons être emmenés.

En attendant, cet épisode 5 nous entraine au bout de la nuit, jusqu’à ce que le soleil se lève et que la police arrive. C’est le moment où le film se termine habituellement et c’est surement pour cela qu’il y a un sentiment de conclusion assez bienvenu qui prend le dessus. Reste à voir si American Horror Story: 1984 aurait dû s’arrêter ici, sur une note assez correcte, malgré des débuts assez inégaux, ou si la suite va réussir à régler les problèmes de tonalité et compenser l’absence d’un propos tangible pour élever l’ensemble.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link