American Horror Story: 1984 – Rester Brisé (9.08)

Alors qu’il ne reste plus qu’un épisode après celui-ci pour terminer cette saison 9 d’American Horror Story, Margaret a un plan ! Sans trop de surprise, celui-ci est grossier et absurde, mais il devrait nous garantir un bain de sang pour la conclusion.

La fin est justement ce qui intéresse Donna qui explique à Brooke ce qu’est une « Final Girl », car c’est ce qu’elle est destinée à devenir. Ce n’est qu’un exemple dans une saison qui ne cesse d’être toujours plus méta avec des personnages qui analysent les années 80 avec un recul qu’il n’était pas possible d’avoir avant quelques années.

Ainsi, les scénaristes commentent l’époque avec un dédain qui se mélange à de la nostalgie, selon le personnage employé pour véhiculer le message. Il en ressort qu’une poignée d’éléments méritaient vraiment de survivre aux ’80s et ce n’est pas spécialement le genre d’inventaire que l’on pouvait espérer avoir à l’approche de la conclusion. Cela dit, il fallait bien faire du remplissage.

Cet épisode a certainement besoin d’être comblé, car la seule partie substantielle reste une fois de plus l’histoire tragique de Benji/Mr Jingles qui a le droit d’être conduite à sa fin. Cela débute avec une rencontre violente avec le Night Stalker, puis une autre, puis une nouvelle confrontation avec les victimes de Jingles qui mène à une résolution paisible — étant donné les circonstances.

American Horror Story: 1984 s’éparpille un peu trop au moment où, si elle avait un message à formuler, elle aurait dû le faire. L’histoire de Jingles est bien gérée, mais ne fait qu’empêcher le tout de trouver un équilibre dans son propos. Elle contrebalance l’aspect souvent autoparodique adopté presque par défaut par une partie des storylines et était la seule intrigue qui n’était pas animée par la vengeance. Il voulait protéger son fils, là où tous les autres désirent juste s’entretuer.

Brooke et Donna veulent se venger de Margaret. Montana, Xavier et les autres veulent se venger de Jingles. Ramirez veut aussi se venger de Jingles, tout comme le voulait la mère de ce dernier. Le ridicule Bruce refait surface (sans ses pouces) pour se venger de Brooke et Donna… et ainsi de suite. Et c’est ce qu’il nous reste pour le final. Du moins, sans Jingles, puisque l’on en a fini avec lui (normalement).

Au milieu, nous trouvons tout de même une pointe de romance avec les retrouvailles entre Montana et Trevor, mais cela n’est pas spécialement encourageant pour la suite.

American Horror Story: 1984 s’apprête à se conclure avec un massacre, maintenant que la seule touche de sensibilité a été enlevée. On peut espérer que les morts à venir seront divertissantes, car cela est bien le seul moyen de finir ce slasher qui n’a plus rien à raconter.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link