Anger Management – Charlie Goes Back to Therapy (1.01 – pilote)

avatarun article de :
publié le :
29 juin 2012 à 11:40
votre opinion :
3 commentaires

Anger Management 1x01 pilot

Charlie est psychiatre spécialisé dans les problèmes liés à la colère. Il a lui-même souffert de ça et quand il est sur le point de craquer et de fracasser la tête du nouveau petit-ami de son ex-femme, il se trouve dans l’obligation de retourner consulter à son tour.

Il n’y a vraiment que Charlie Sheen pour faire un comeback aussi rapide après tout ce qui a entouré son départ de Two and a Half Men. Cela dit, ça ne veut pas dire qu’il va changer quoi que ce soit et Anger Management se présente plus comme une façon de reprendre le travail là où il l’avait laissé que comme une réinvention.

publicite

Ainsi, Charlie se retrouve à la tête d’une très libre adaptation du film éponyme de Peter Segal avec Adam Sandler et Jack Nicholson qui est sorti en 2003. Cette filiation importe vraiment peu, donc passons au sujet qui nous intéresse. Charlie est un psychiatre qui est spécialisé dans la colère, car il est lui-même sujet à ce type de problèmes. Il organise des séances de groupe avec ses patients et, quand il ne fait pas ça, il s’occupe de sa fille adolescente qui souffre de troubles obsessionnels compulsifs, rend visite à son ex-femme et couche avec Kate, sa meilleure amie qui se trouve être une collègue. Le problème pour Charlie est qu’il a de nouveau besoin de consulter et il doit alors annoncer à Kate qu’ils ne doivent se voir que professionnellement à présent.

Voilà globalement tout ce que fait ce premier épisode. On est ainsi introduit à tous les pans de la vie de Charlie – il y a également un voisin que j’ai oublié de présenter, mais qui ne sert pas à grand-chose à part réunir deux anciens collègues de Spin City. L’idée de base semble avant tout d’offrir à Charlie, l’acteur, une tribune pour montrer à tout le monde qu’il se soigne. C’est d’autant plus explicite avec les premières lignes de dialogues de l’épisode qui parlent de son expérience personnelle.

Passé ça, il n’est pas évident de voir dans cette introduction d’Anger Management quelque chose de plus recherché. Les patients sont grossièrement introduits, mais sont tout de même responsables des seuls rires offerts par cet épisode – tout particulièrement Barry Corbin qui joue Ed, un vétéran colérique. La famille pose un contexte qui permet surtout d’offrir une excuse pour justifier le comportement de Charlie qui est mis en scène de façon relativement peu inspirée.

Globalement, Anger Management s’adresse donc à ceux qui aiment Charlie Sheen et veulent continuer à rire avec lui. Dans ce sens, ça peut fonctionner, car même si la mise en place est dénuée de finesse, Charlie n’a pas vraiment changé et sait ce qu’il fait, donc, si on apprécie, on est servi. Il est un peu dommage par contre de voir Selma Blair dans un rôle pareil, car elle hérite du personnage le plus anecdotique de ce pilote.

Au final, Anger Management délivre exactement ce qu’on était en droit d’en attendre de la part de Charlie Sheen, mais ce n’est clairement pas du standard de FX, car ça ressemble trop à une sitcom de CBS, ce qui – dans le cas présent – n’est pas un compliment.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
87 queries. 0, 748 seconds.