Y a-t-il un flic pour sauver Angie Tribeca ?

Angie Tribeca - Saison 1

Comme sa sœur TNT, la chaine TBS est en pleine révolution créative. Cela veut dire que ses comédies s’éloignent de ce qu’elles étaient avant, aussi bien dans la forme que le ton. Angie Tribeca ouvre dès lors la voie vers cette réinvention en allant puiser dans de vieilles recettes.

Création de Nancy et Steve Carell, cette comédie policière single-camera place ainsi Rashida Jones dans la peau de la fameuse Angie Tribeca. Vétérane de la RHCU (Really Heinous Crimes Unit), elle doit à présent faire équipe avec Jay Geils (Hayes MacArthur), même si elle n’aime pas avoir de partenaire.

Concrètement, Angie Tribeca  revendique fièrement d’être l’héritière des ZAZ et de leur suite de films parodiques The Naked Gun – qui trouvait son origine à la télévision dans la série Police Squad!. On y décèle aussi une pointe de Sledge Hammer qui privilégiait la satire.

Il n’y a ainsi rien de neuf ici. On peut même dire qu’il est probablement préférable de s’y connaitre un peu en séries policières si on veut réellement apprécier l’aspect parodique du show. Certes, une partie des blagues se focalise surtout sur l’utilisation de clichés, mais d’autres se révèlent être également très spécifiques. C’est en quelque sorte un prérequis pour qu’une parodie fonctionne.

Cela dit, Angie Tribeca développe sans tarder ses propres gimmicks à l’aide de gags que l’on retrouve d’un épisode à l’autre – aussi bien visuels que narratifs par ailleurs. De plus, les guest stars familières qui n’ont pas peur du ridicule se suivent pour amplifier cela.

Dans tous les cas, l’absurde est au rendez-vous et, dans ce registre, la série parvient à trouver rapidement un bon équilibre. Les histoires progressent peut-être bien souvent n’importe comment, mais elles avancent d’une manière qui permet d’éviter que l’ensemble ne ressemble pas qu’à une suite de gags.

Bien entendu, il est nécessaire d’adhérer à ce type d’humour pour apprécier ce qu’Angie Tribeca a à offrir. Et même si cela est le cas, il est possible de se lasser rapidement. Contrairement à Eagleheart, la série parodique avec Chris Elliott dans la peau d’une sorte de Walker Texas Ranger, la comédie TBS nous délivre des épisodes de 22 minutes – et non de 11 minutes – ce qui se révèle être parfois un peu long pour maintenir le niveau constant.

Dire que la parodie est un genre qui fonctionne plus quand il est employé à petite dose serait peut-être limitatif, mais cela est vrai dans la majorité des cas. Angie Tribeca s’apprécie clairement mieux avec modération, contrairement à ce que la chaine à l’air de penser en offrant la première saison d’une traite.

Malgré tout, le concept reste sympathique et bien mis en œuvre. Il y a de bonnes bases pour en faire un de ces shows qui devient rapidement culte pour le peu de spectateurs qui accrocheront réellement.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link