Arrow : Héritages (Legacies – 1.06)

15 Nov 2012 à 12:05

Arrow saison 1 episode 6

Quand un gang braque une banque de Starling City et blesse un policier, Diggle pousse Oliver à s’intéresser à cette affaire. Tommy demande des conseils amoureux à Thea, tandis que Moira est agacée par les disparitions continuelles de son fils.

Chaque épisode d’Arrow semble s’attaquer à un problème général du show pour solidifier les bases. Au cœur de la série, à l’heure actuelle, il s’agit avant tout de la naissance d’un super héros et Legacies élargit alors les possibilités d’intrigues – ce qui n’est pas du luxe. Jusque-là, Oliver Queen était fixé sur la liste fournie par son père, mais maintenant que Diggle est son sidekick, celui-ci voit plus loin.

Tant mieux, car le schéma du justicier qui s’en prend à un homme riche d’affaires limitait déjà les développements. Dès que le show se heurte à un mur, les scénaristes semblent se débrouiller pour surmonter l’obstacle. Nous voilà donc arrivés au moment où Oliver Queen réalise que son père a aussi brisé des vies et qu’il a laissé derrière lui beaucoup de dommages collatéraux. Ici, nous avons d’honnêtes gens qui sont devenus braqueurs après avoir été ruinés par Queen.

Tout est une question d’héritage, et tout particulièrement de ce qu’un père passe à son fils. Les flashbacks sont alors là pour nous montrer comment Oliver a découvert la liste qui deviendra sa mission et lui donnera une raison de vivre. C’est au fond superficiel et, pour cette raison, il y en a peu. L’important est ce qui se passe dans le présent et la réalisation d’Oliver sur les erreurs de son père qui ont affecté de multiples vies. Le travail pour remettre sa ville sur pied s’annonce plus long et plus complexe.

Arrow ouvre là une porte qui devrait offrir des histoires plus variées pour la suite et permet ainsi d’amorcer une évolution bienvenue pour le justicier. Et, au lieu de se contenter de faire aller et venir Oliver au gré de l’intrigue, sa mère signifie son agacement face à ses multiples disparitions non expliquées. Le night-club — disons-le — est une pauvre couverture et ne dupe personne. Alors que le vigilante devient moralement plus juste, Oliver réussit à sa façon à reconnecter avec sa mère. Le parallèle n’est pas anodin, notre héros devant encore trouver ses marques, que ce soit quand il porte le costume ou quand il est chez lui.

Par contre, les scénaristes ne savent pas clairement quoi faire de certains de leurs protagonistes, si on peut dire. Quand il n’est pas absent, Tommy convoite juste Laurel. L’épisode se montre redondant sur la question, et pour tenter de le dissimuler, vient mettre Thea au milieu de cette histoire. L’adolescente souffre d’un sentiment d’abandon profond et, pour le coup, elle est la seule à apporter une réelle couche d’émotions à ce qui se passe – malgré le fait que la mise en scène est honteusement clichée et fade. Il y a aussi Carter Bowen (campé par Warren Christie), un ancien ami de collège, qui est juste un running-gag, mais dans son registre, il n’est pas mauvais.

Alors, malgré quelques scènes à la crédibilité douteuse (pas de policiers en uniforme dans le commissariat ?), Arrow continue de faire ses réglages et de faire évoluer doucement son héros. De ce côté-là, même si l’orchestration est parfois bancale, cela se montre accrocheur, surtout que Diggle occupe une place plus crédible. Par contre, il serait temps, qu’au-delà des Queen, la série parvienne à développer des intrigues secondaires un minimum intéressantes pour fournir des développements psychologiques à ses personnages qui restent à ce stade unidimensionnels – et, on se fiche éperdument de leurs histoires de cœur.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires