Arrow : le naufragé (Pilote – 1.01)

11 Oct 2012 à 12:34

Arrow saison 1, episode 1

5 ans après avoir été porté disparu et considéré mort, Oliver Queen est retrouvé sur une île isolée du Pacifique. Il revient à Starling City en homme changé, décidé à faire amende honorable de ses erreurs passé et surtout de nettoyer sa ville du mal qui la ronge.

Après avoir rencontré le succès en racontant la jeunesse de Superman dans Smallville, The CW s’attaque à un autre super-héros de DC : Green Arrow, de son nom civil Oliver Queen.

Entre temps, Christopher Nolan a redéfini Batman dans une trilogie au cinéma qui sert sans conteste d’inspiration dans les directions artistiques pour Arrow – et tout particulièrement, le premier de la série, Batman Begins. C’est bien tout, car en terme d’exécution, le pilote est perfectible à bien des niveaux.

La première scène est un bon indicateur de tout ce qui ne va pas dans ce premier épisode. Avec un montage expéditif, nous sommes introduits à Oliver Queen au moment où il est retrouvé ; il nous annonce alors son intention de nettoyer sa ville, Starling City.

Il faudra attendre la première attaque contre le millionnaire Queen pour que le pilote se pose un minimum. Avant cela, c’est un enchainement de scènes et d’introduction de personnages mal maitrisés, coupés par moment par une voix off obsolète qui vient alourdir l’ensemble. Avec une meilleure gestion de l’intrigue, il n’y aurait pas eu besoin de cet artifice.

Oliver Queen ne perd pas de temps, à peine de retour chez lui qu’il se prépare pour devenir une sorte de Robin des Bois des temps modernes, avec ses flèches et sa cagoule. À coup de flashbacks mal insérés, l’épisode nous explicite les motivations de son personnage avant de nous le montrer impitoyable (ou presque) avec ses adversaires. Le ton qui se veut plus sombre est alors clairement exposé. Sur le plan de l’action, l’épisode se montre des plus efficaces, avec une bonne orchestration et un rythme indéniable.

Cela ne peut par contre pas compenser pour les lignes de dialogues ridicules ou le jeu des acteurs assez discutables. Il faut espérer que Stephen Amell trouve vite ses marques et que sa performance ici ne soit alors pas annonciatrice de ce qu’il peut vraiment offrir. Bien entendu, une meilleure écriture ne pourra que l’aider. Quelques acteurs confirmés, à l’image de Paul Blakthorne et Susanna Thompson, élèvent au moins le niveau.

L’histoire d’Arrow possède du potentiel et elle se montre attractive, malgré un premier épisode très précipité qui offre une introduction bancale. En tout cas, pas de doute, il y a de la place pour l’amélioration.

Green Arrow Année Un
List Price: EUR 15,50
Price: EUR 15,50
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link