Arrow : Tueur de père en fils (6.06)

17 Nov 2017 à 16:00

Ce début de saison 6 d’Arrow manque légèrement de panache et ce n’est pas ce retour de Deathstroke le temps d’une histoire en deux parties qui a remédié au problème.

Au contraire, puisqu’elle a en fait bien mis en avant ce qui ne va pas. Ce n’est pas tant le fait qu’Olivier ne porte plus son costume qui a changé l’énergie de la série, mais plus que les scénaristes ne font que ressasser le passé après un épisode de mise en place qui promettait pourtant plus pour la suite.

Toute l’histoire de Slade nous ramène en effet dans le temps, nous montrant ce qui est arrivé au personnage après Lian Yu. Sa réunion avec son fils et l’influence mortelle du Mirakuru rendent l’ensemble tragique, mais cela reste prévisible et monotone.

La confrontation entre le tueur et son fils se devait d’être intense, mais elle n’a pas la force qu’avaient les affrontements entre Oliver et son mentor en saison 2. Au contraire, Slade apparait usé et Manu Bennett manque de passion dans son jeu, cela nous donne une représentation morne de ce personnage iconique qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il était.

Arrow n’est pas une série sur Slade Wilson. On pouvait donc espérer que le Green Arrow de remplacement donnerait le change, surtout que l’on nous introduit Dragon (joué par Kirk Acevedo), un des supposés ennemis de la saison. Le souci ici est qu’il est surtout question des remords de Diggle. Confronté à sa faiblesse, il doit se résoudre à l’assumer et cet épisode le fait passer par plusieurs étapes pour qu’il y arrive.

On voit apparaitre vaguement une thématique entre Slade et Diggle qui sont poussés à ouvrir les yeux pour accepter de faire la bonne chose. Il y a même un angle exploité pour continuer à justifier qu’Oliver reste loin de son costume. Malgré tout, l’ensemble sonne creux, en grande partie à cause d’une exécution mécanique.

Après cinq saisons, Arrow est en mode automatique. Les confrontations avec les ennemis de la semaine se ressemblent toutes, les conflits que les personnages doivent surmonter sont des variantes d’histoires déjà explorées sous une forme ou une autre. La série ne se renouvelle tout simplement pas.

L’idée d’utiliser la paternité d’Oliver pour introduire de nouvelles thématiques aurait pu changer la donne, mais cela n’a en réalité servi qu’à mettre le héros de l’histoire dans le rôle d’un second couteau. Il est triste de constater que, malgré les années, aucun personnage secondaire n’a assez grandi pour le remplacer.

Arrow a besoin de rendre Diggle plus intéressant ou de simplement redonner à Oliver son arc et sa capuche. Sans ça, cette saison 6 va continuer à livrer des épisodes comme celui-ci, avec des intrigues sans saveur et des artifices qui tentent sans succès de masquer des automatismes fatigués.

Tags : Arrow Arrow saison 6 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link