Arrow : Preuve vivante (7.21)

7 Mai 2019 à 16:00

Avec la conclusion de cette saison 7 d’Arrow la semaine prochaine, les scénaristes ont choisi d’offrir à Oliver une heure de thérapie pour qu’il soit en mesure de décider ce qu’il doit faire de sa sœur une fois qu’il sera face à elle.

Pour ce faire, Colin Donnell revient dans le rôle de Tommy et, puisqu’il est mort à la fin de la saison 1, il n’est cette fois qu’un produit de l’imagination d’Oliver qui s’est pris un sérieux coup sur la tête après l’explosion à la fin du précédent épisode. Concrètement, notre héros débat avec lui-même à propos de son père et sa famille.

Le sujet parait avoir été épuisé plus d’une fois, mais l’équipe créative d’Arrow y revient toujours. Comment Oliver peut-il sortir du cercle de violence qu’il a hérité de son père ? Visiblement, la réponse n’est pas évidente pour lui, puisqu’il n’arrive pas à s’en extirper, même quand il croit l’avoir fait.

La redondance de la thématique ne lui échappe pas heureusement, mais cela ne nous est pas pour autant d’une grande aide. Il est un peu fatigant d’avoir toujours les mêmes sujets ressassés après toutes ces années et, si la présence de Tommy a le mérite de rendre cela tolérable, ce n’est pas suffisant pour permettre à l’épisode d’être plus que du remplissage en attendant le season finale.

La pertinence d’explorer l’état d’esprit d’Oliver pour justifier les décisions qu’il va irrémédiablement devoir prendre quand il se retrouvera face à Emiko au moment de sauver la ville est évidente. L’angle choisi pour le faire est par contre décevant.

C’est en quelque sorte une illustration du problème que pose toute cette storyline autour d’Emiko. Les scénaristes paraissent chercher à utiliser la demi-sœur d’Oliver pour revisiter des thématiques classiques d’Arrow afin de montrer comment il a évolué, mais il n’y a rien de spécial d’ajouter et l’ensemble ne parvient pas à être autre chose que du réchauffé.

L’intrigue dans le futur aurait peut-être pu changer cela si elle apportait quelque chose d’excitant, mais elle ne fait elle aussi que se répéter et délivre des twists terriblement prévisibles pour mettre en place la conclusion.

Au milieu de tout cela, nous avons tout de même quelques scènes qui sortent légèrement du lot, principalement celles qui concernent Roy. Ses actions sont excessives, mais elle mène à poser des bases pour sa relation avec Dinah, ce qui aide les deux personnages à faire légèrement plus que le minimum dans cet épisode.

C’est peu, mais l’ambition générale était vraiment de ne pas réaliser grand-chose. Colin Donnell était censé être une diversion pour éviter que cela soit trop évident, mais l’acteur ne peut pas accomplir des miracles avec si peu de matériel. Le résultat est que la conclusion de cette saison 7 d’Arrowest attendue pour la mauvaise raison, car Emiko a été réduite à n’être qu’un accessoire pour aider Oliver à sortir de l’ombre de son père une fois pour toutes au lieu de donner corps à une antagoniste d’envergure. Il est juste temps d’en finir.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link