Ascension : Une mission spatiale au bord de l’implosion

Ascension (Mini-série)

En 1963, le vaisseau Ascension s’est envolé en direction d’une planète où l’humanité pourrait s’installer. C’est un voyage d’une centaine d’années. À mi-parcours, le premier meurtre du voyage est commis et la mission est alors remise en question.

Après avoir laissé de côté le Space Opera, SyFy y replongera pleinement en 2015. En attendant, elle y revient déjà très timidement avec Ascension, une mini-série de Philip Levens qui n’est pas vraiment ce qu’elle semblait être au point de départ.

Depuis Battlestar Galactica en 2003, aucune mini-série de la chaine n’a eu de suite. Malgré tout, plusieurs ont été développées avec l’idée qu’il pourrait y avoir des saisons supplémentaires, dont Ascension. Divisée en 3 parties, elle prend alors la forme d’une longue introduction à un univers qui pourrait s’étendre, mais s’efforce tout de même d’offrir une histoire relativement complète. Cela échoue légèrement sur ce dernier point, puisque l’on finit avec plus de questions que l’on pouvait en avoir au début.

Tout commençait comme une simple histoire de voyage dans l’espace avec un twist pour faciliter l’installation d’une conjoncture culturelle propre au show. Ascension nous parle en effet d’un groupe de personnes dont les parents ont quitté la Terre dans les années 60, ce qui impose une touche rétro qui va, étrangement, ne pas être pleinement exploitée – un peu comme tout le reste en fait.

Il y a en effet un retournement de situation assez important à la fin du premier tiers de l’histoire qui remet tout ce que l’on nous a raconté en perspective – et qui offre des enjeux qui diminuent fortement l’intérêt de toute la dynamique établie au départ dans le vaisseau.

À la base d’Ascension, il y a de bonnes idées, certaines conserveront leur pertinence jusqu’au bout, mais la majorité perd une grosse partie de leur potentiel à une vitesse étonnante. Il faut dire que Philip Levens parait ne pas véritablement savoir de quoi il veut parler. Il nous sert ainsi un début digne d’une classique procedural criminel pour rapidement diluer cela dans des intrigues politiques nébuleuses teintées d’une critique sociale tristement simpliste. S’ajoute dès lors le développement de romances, d’éléments de sciences-fictions mal définis et l’introduction de beaucoup de questions dont les réponses ne sont qu’en partie esquissées au bout du compte. Il en résulte une multiplication des points de vue qui encourage un traitement superficiel de l’ensemble à cause de la limitation temporelle imposée par le format de la série.

Concrètement, en dépit de sa durée limitée, Ascension s’éparpille monstrueusement et le résultat peine alors à captiver d’un bout à l’autre – de loin même. Cela n’est pas aidé par des acteurs qui ne semblent pas tous évoluer dans le même show. Ainsi, si Tricia Helfer brille et finit par avoir suffisamment de matériel pour véritablement s’imposer, Gil Bellows est coincé dans une sorte de boucle, passant son temps à se répéter et devenant vite irritant. Au milieu, Brian Van Holt tente visiblement de donner le change, mais n’est clairement pas confortable avec la direction incertaine que suit son personnage – un peu comme la majorité du reste du casting.

Une fois que l’on est arrivé à la conclusion, il n’est pas aisé de déterminer ce qu’Ascension devait accomplir. On a un pilote de série qui pose des bases peu solides, mais également une mini-série qui laisse un gout d’inachevé et qui passe à côté d’une partie de son potentiel pour essayer de raconter plus que ce que sa durée ne le permettait. On a donc le droit à un brouillon de ce qui aurait pu être une histoire captivante, mais qui finit par être un assemblage confus d’intrigues mal dégrossies.

SyFy a décidé de ne pas commander de suite. Il n’y aura donc pas de saison 2 à Ascension.

Alerte diffusion française : Publié une première fois en octobre 2014, cet article a été remis en avant lors de sa diffusion sur Série Club. Vous pouvez de nouveau vous plonger dans ce bilan d’Ascension à l’occasion de la diffusion sur 6ter qui touche à sa fin mardi 26 janvier 2016.
Tags : Tricia Helfer Ascension moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link