Ashes To Ashes - Serie One, Episode Eight
A un jour de l’explosion de la voiture de ses parents, Alex invente un dossier pour travailler sur l’affaire, et ainsi éviter leur mort – pour pouvoir retourner chez elle. Avec l’aide de Ray, elle recherche une Ford bleue, voiture dans laquelle se trouvaient ses parents quand ils sont morts. Elle décide aussi d’arrêter le couple, en les accusant de possession de cocaïne, le temps de les mettre en sécurité.
Lord Scarman vient au poste pour une inspection, alors Gene relâche les prisonniers et enferme Chris à la place, pour obtenir un bon rapport. Seulement, à l’arrivée, Gene se retrouve à relâcher les parents d’Alex.

Fin de saison. Il est donc temps de conclure l’histoire lancée sur la saison, c’est-à-dire l’assassinat des parents d’Alex.
La première partie de l’épisode oscille entre le rythme et la passivité. Il ne s’y passe finalement pas grand-chose, mais certaines scènes possèdent assez de dynamisme pour rendre le tout attrayant.
A ce stade, il est temps d’arrêter de se poser des questions sur la cohérence de la série, sur la situation d’Alex, et sur l’entremêlement entre ce qui est supposé être son après-mort, et sa véritable vie.

Alex va chercher à empêcher la mort de ses parents, tandis que Gene tente, lui, de sauver le poste de police. La prévisibilité dans tous les cas est évidente. L’humour est maintenu par Chris en prison, qui se retrouve entouré de gay, arrêté après qu’Alex ait démoli une voiture, et que cela déclenche un mouvement de foules.
Alex a donc fait croire à un appel de son informateur lui annonçant la possibilité de l’explosion de voiture. Prévention de meurtres pour le DI Alex Drake, qui va parler à son père. Ce dernier refuse de faire ce qu’elle lui demande. Alors, après la destruction de voitures, la jeune femme va arrêter le couple Price.
Seulement, Gene Hunt va les relâcher avant l’heure. Ils vont alors partir ensemble pour essayer de les sauver. Alex va bien entendu arriver trop tard, et l’explosion aura bel et bien lieu. La suite des évènements va lui être révélatrice.
Elle était persuadée que c’était Evan White qui lui avait pris la main, et l’avait rassuré après l’explosion. Elle découvre alors que c’est Gene Hunt qui est venu vers elle et qui l’a ramené au poste de police (exactement comme dans le premier épisode). C’est là qu’on se pose des questions, cela laissant alors supposer que Gene Hunt existe bel et bien en 1981 (et par conséquent en 1973). On ne va pas spéculer sur qui est Hunt (et sur le fait, qu’apparemment, personne ne s’est donné la peine de vérifier s’il avait véritablement existé).
L’autre révélation pour Drake est encore plus difficile. Le clown est en fait son père, l’assassin est son père. C’est lui qui a fait exploser la voiture (sa fille aurait dû être avec eux). Il avait découvert que sa femme avait eu une liaison avec Evan, et cela avait bouleversé son paradis. Alors, il avait décidé d’emmener sa famille ailleurs, si on peut dire. Ces informations sont fournies par une vidéo, que Gene va détruire, après s’être mis d’accord avec Evan. Il ne veut pas le dire à la petite Alex, pas pour le moment, et la grande Alex lui fera remarquer qu’il ne lui dira jamais.

A partir du moment où l’on ne cherche aucunement de cohérence aux évènements, l’épisode remplit bien sa mission, et apporte une conclusion surprenante à l’histoire qui aura été développée tout du long de la saison.