Ashes to Ashes - Series 2, Episode 1

Quand un officier de police est retrouvé mort dans un sex club de Soho, l’équipe de Gene Hunt doit mener discrètement l’enquête. Au cours de leur investigation, la vie d’Alex est mise en danger.

Nouvelle saison, nouvelle coupe de cheveux. Du moins, pour quelques personnages. On passe sur les détails superficiels, l’abus de musique 80’s durant les 10-20 premières minutes de l’épisode, le nouveau générique nous annonce que nous sommes en 1982, et Alex a toujours dans l’idée de trouver un moyen de retourner à son époque.

Elle pense par ailleurs que son corps vient d’être retrouvé. Des mois se sont écoulés, mais que des secondes à notre époque. Ces préoccupations vont devoir laisser place à l’enquête quand un flic est retrouvé dans un sex club de Soho. Tout le monde, de sa femme à son coéquipier, parle de lui en bien et considère toute cette histoire de jeu sexuel dans lequel il se trouvait, selon toutes apparences, à l’opposé du personnage.

Gene Hunt roule toujours aussi vite, la Princesse Diana est en vie, et nous avons droit à quelques remarques sur la place de la femme dans la société – loin d’être ce qu’on fait de plus subtil en la matière. L’enquête n’est pas, dans son registre, des plus inventives, mais ses liens avec le supérieur de Hunt et Drake, Mackintosh, offre une conclusion moins manichéenne et continue sur la lancée d’une police corrompue. Cela donne le jour à une intrigue bien plus intelligente, et moins grossière que le début le laissait présager, et qui continuera sûrement de pointer le bout de son nez à l’occasion.

Le tout s’entremêle avec le destin d’Alex, et pour ce retour, on ne passe pas par quatre chemins, allant même jusqu’au kidnapping. Un inconnu connaît des détails du futur et le fait que le DI Drake n’est pas dans son époque. Il veut savoir ce qu’elle fait là, ce qui est assez ironique vu qu’elle ne doit même pas le savoir elle-même. Ashes to Ashes devant encore avoir une saison 3 (qui sera la dernière selon toutes vraisemblances), il est sûr que nous n’aurons pas toutes les réponses, mais au moins, il y a donc la possibilité de fournir régulièrement de nouvelles données, bien que je doute que la tournure que prend les évènements puisse réellement garder toute crédibilité avec Life On Mars. Du moins, l’une des deux risque d’en pâtir sur le plan de la cohésion. C’est en tout cas l’impression que cela donne. À voir sur la durée, mais nous sommes déjà habitués aux incohérences.

Ashes to Ashes revient donc pour une nouvelle série d’épisodes, et démarre avec un épisode assez bien mené, qui, malgré quelques scènes poussives dans ses dialogues, ne joue pas trop dans l’excès. On nous sert un premier meurtre classique, mais efficace, et tous les protagonistes trouvent leur place, pour notre plus grand plaisir.

On remonte donc dans l’Audi Quattro pour de nouvelles aventures, sur fond de Duran Duran ou Abc.