Moving Wallpaper – Series 2, Episode 1

28 Fév 2009 à 9:56

Moving Wallpaper - Series 2

Après l’annulation d’Echo Beach, le producteur Jonathan Pope et son équipe créatrice essaient de donner naissance à un nouveau projet, appelé Renaissance.

It was shit and nobody watched it

Moving Wallpaper revient pour une seconde saison, mais sans son soap, Echo Beach, qui vient d’être annulé par la chaine. Cela se comprend, c’était loin d’être bon et intéressant. Plus de travail pour notre équipe de scénaristes, ainsi que pour notre producteur un peu mégalo, Jonathan Pope. Mais bon, le chômage sera de courte durée, car après avoir chargé Samantha de lire son contrat, Jonathan apprend que la chaine lui doit un one-off drama, ou un pilote, comme on veut, au grand dam de Nancy, qui rêve de se débarrasser de lui au plus vite.

Pour cette reprise, on retrouve la série, avec ses faiblesses et ses qualités, comme on l’a quitté ou presque finalement. Si ce n’est que cette saison, nous n’avons que 6 épisodes, ce qui devrait éviter qu’on se perde dans les couloirs, comme il a pu arriver au cours de la saison 1. Ce qui différencie Moving Wallpaper des autres séries se déroulant dans les coulisses du petit écran, c’est qu’à la fin, nous avons le résultat. Sur Echo Beach, le concept a vite posé ses limites. Passé les 2-3 épisodes grand max, ce qui se passait dans la salle rédactionnelle avait de l’impact sur le scénario d’Echo Beach, mais ne donnait pas à cette dernière l’attrait nécessaire, et l’un comme l’autre pouvait se visionner séparément sans que le spectateur puisse se sentir vraiment attiré par suivre les deux si un l’emballait moins que l’autre. Trop peu de petits clins d’œil, dirons-nous.

Cette saison, la bonne idée est que nous entrons dans les coulisses d’un pilote, ce qui fait que tout est en boite au moment de la diffusion. Création du programme avant de le visionner. L’idée ? Ce qui lie une communauté. La glue, dixit Pope. Ou le créateur décédé d’une crise cardiaque dans son bureau, en omettant les zombies. Ce qu’il n’y a, selon les dires de Samantha, jamais eu sur ITV One. Ca promet ! On a de sacré bonnes blagues, d’autres qui tombent un plat, et 20 premières minutes qui réussissent assez bien leur job en définitive, donnant envie de voir comment le projet va se monter.

Nous sommes donc principalement centrés sur le producteur, alors que tout va à une vitesse folle. Les scénaristes déjà au travail, et la chasse aux acteurs en route, quand Jonathan va sur le tournage d’un bonnet drama (pour la même chaine, spécifions) avec Judi Dench, pour recruter Kelly Brook. Echo Beach a alors cédé sa place à Renaissance.

Voir aussi la critique du bilan de la saison 2 de Moving Wallpaper.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires