Awkward : Leçons de morale à l’horizon (saison 3)

25 Mar 2014 à 14:48

Awkward saison 3

Suite à son départ, Lauren Iungerich, créatrice et productrice d’Awkward, ne verra l’année de terminale de Jenna qu’à travers le petit écran. Cette troisième saison plus longue que les précédentes (20 épisodes au lieu de 12) a donc permis à sa créatrice – à sa manière — de boucler l’histoire de Jenna. Mais à quel prix pour le téléspectateur ?

En ce début de troisième saison, Jenna est en couple avec Matty et semble heureuse. Mais ce relatif bonheur est perpétuellement mis à mal par certaines de ses décisions de garder pour elle ses inquiétudes vis-à-vis de son couple. Celui-ci finit par dangereusement tanguer à cause de son attirance pour l’un de ses camarades de classe, un adolescent prénommé Colin, qui partage son intérêt pour l’écriture. À force de le côtoyer, un nouveau monde s’offre à elle, un univers dans lequel Matty peine à trouver sa place.

Tamara : You have everything you ever wanted why are you trying to sabotage it?

Par cette citation, sa meilleure amie résume assez bien la première partie de saison. Tamara est d’ailleurs soutenue par les parents de Jenna qui n’hésitent pas à prendre parti contre leur fille, tant ils sont attachés à Matty. Ces prises de position jugées hâtives et injustes par l’adolescente ne font que renforcer son obsession pour le jeune homme. L’ensemble est mené avec finesse et l’attirance qui ne cesse de se développer entre Jenna et Colin est parfaitement perceptible.

Oui, mais voilà, la deuxième partie de saison change radicalement la donne. Fallait-il à tout prix réduire Colin, personnage attachant dans la première moitié de saison, à un drogué coureur de jupons notoire ? Tous les atouts de Colin comme son intellect ou même ses amis ont été effacés – comme par magie — dès la reprise des épisodes en octobre. Et alors que développer sa relation amoureuse avec Jenna aurait été un véritable atout pour la série, ce qui nous a été servi n’a été qu’un ramassis de moments-clés tristement prévisibles, agrémentés de leçons de morale à trois sous. Il est évident que son personnage ainsi dépeint a permis de mettre en valeur celui de Matty. Néanmoins, ce choix artistique et scénaristique n’a fait que transformer une Jenna défoncée et pseudo rebelle en caricature ambulante.

On peut alors se poser la question : la relation amoureuse entre Colin et Jenna  a-t-elle été raccourcie pour qu’elle puisse coïncider avec le départ de la créatrice ou la façon dont elle a été menée avait-elle été pensée ainsi depuis le début ? Et si oui, dans quel réel but ? S’agissait-il de promouvoir la lutte antidrogue et de motiver les jeunes filles à rester avec leur premier amour ? Cette dernière partie de saison est donc plutôt ratée. Sa véritable transformation et son isolement sont trop rapides pour qu’on y croie une seconde. Parce que, disons-le franchement, la Jenna « Bitch » est loin d’être drôle.

Et Sadie le dit encore mieux :

Jenna you have a problem: you’re an asshole.

Heureusement, la série réussit à tirer parti de ses autres personnages, à commencer avec le couple Tamara/Jake qui est adorable, drôle et très attachant. Sadie, qui se retrouve pauvre, est toujours aussi amère, mais fait de sérieuses étincelles avec son incroyable répartie. Elle a également le droit à un développement amoureux qui est le bienvenu. Valerie Marks et Lacey, la mère de Jenna, ne sont pas oubliées et nous offrent de très bons moments. Puis vient la mafia chinoise, et là, on s’enlise à nouveau.

Jenna: The Mafia knows?
Ming: Is that a rhetorical question? Of course we do! We’re magic.

Ming s’y noie complètement et nous avec. Les situations s’enchainent et très – trop – peu sont drôles. L’actrice qui l’interprète (Jessica Lu) ne sera pas là pour la saison prochaine, et on pourrait se demander si la bouffonnerie de cette année n’en serait pas la cause.

Cette troisième saison d’Awkward est donc largement en deçà de ce que l’on pouvait attendre de la part de sa créatrice en termes de conclusion. À croire qu’en voulant à tout prix nous délivrer sa vision de l’adolescence vertueuse et en nous assommant à coup de respectabilité, Lauren Iungerich a juste oublié un détail important sur la série. Nous faire rire.

Val : Nothing to see here! Let’s just put on some music and rollout the snacks! It’s a fucking party people so let’s party!

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link