L’équipage du Demetrius se mutine, mais après que Felix ait été blessé, Starbuck décide de partir rejoindre le vaisseau Cylon avec un Raptor. Elle part accompagnée de Leoben, Sam, Athena et Barolay. A l’infirmerie pour son traitement, la présidente va se lier d’amitié avec Emily, une femme atteint d’un cancer en phase terminale, qui va lui expliquer pourquoi elle écoute ce que raconte Baltar.

39.675 survivants

Cette épisode est la seconde partie d’un double épisode, mais n’en a pas la construction narrative de ce type d’exercice. En fait, il suit la ligne directrice de la saison, plus de loners, comme le voulais autrefois Sci Fi Channel, ce qui rend cette division en deux parties inutiles. Pour être plus précis, il n’y a pas de conclusion, mais juste une simple avancé dans l’histoire.

Starbuck part sur le vaisseau mère Cylon. Un périple qui sera meurtrier pour les deux partis, et qui mettra en place les motivations des deux camps pour la suite des évènements. Cet épisode est bien plus une introduction aux évènements majeurs qui se produiront prochainement qu’une quelconque conclusion de double épisodes. D’ailleurs, notons que les tensions dramatiques sont gérer comme un épisode indépendant.

Su ce vaisseau Cylon, Six se retrouve face à Barolay qui l’a tuée sur New Caprica. Une vengeance de la part du modèle cylon qui fut traumatisée à vie par cet évènement. Tout cela sert à montrer que les dommages ne sont pas que d’un côté, mais on a surtout l’impression que ce sont des épreuves pour Anders. Il ne connaît pas comment fonctionne les Cylons, sa nature même lui est inconnu. Il se retrouve face à la mort des gens de son espèce, voyant ainsi que Cylon et Humain sont pareil face à la mort.

Kara va, de son côté, profiter du voyage pour continuer sa quête. Tous les parties ont leur propres motivations, pour Starbuck trouver la Terre semble être une chose qu’elle fait pour elle-même plus que pour les autres, mais ses ambitions rejoignent sans le savoir celles des Cylons, car cette quête de la Terre va amener à la révélation des Final Five. C’est là que les choses vont se compliquer pour Anders et les autres, car il est maintenant question de ramener D’Anna, elle qui peut identifier les cinq derniers, et donc ceux qui sont déjà à bord du Galactica.

Du côté de la flotte coloniale, la présidente va s’ouvrir à une nouvelle vision de son futur, et de sa mort, auprès d’une patiente en phase terminale d’un cancer (interprétée par Nana Visitor). Elle qui hait Baltar va apprendre que malgré ce qu’il est, ses paroles ont un sens pour certaines personnes et qu’il n’a peut-être pas totalement tort. Tout ça donnera à Laura une nouvelle motivation, où du moins, un nouveau point de vue pour aborder sa mission, et ce, aux côtés de Bill.

Cet épisode témoigne d’une volonté affichée de ne pas faire traîner l’intrigue, et surtout, qu’aucun personnage n’est à l’abri. Barolay meurt froidement, tout comme Six et un modèle de 8. Felix risque de perdre sa jambe, et la présidente apprend à accepter sa mort presque inévitable. Tout cela donne des scènes assez fortes, mais pas pour autant gratuitement émotive. Un dosage qui a toujours été assez bien maitrisé dans la série.

La suite des évènements s’annoncent assez intéressante, surtout l’arrivée du vaisseau Cylon au milieu de la flotte coloniale.