Le Demetrius est ralenti dans sa course, le vaisseau Cylon arrive alors tout seul au milieu de la flotte coloniale et sème la panique. Adama envoie les Vipers, mais Tigh les arrête avant qu’il ne soit trop tard. Une fois le calme revenu, les Cylons proposent une alliance aux colons. En échange des Final Five et de N°3, ils acceptent de les aider à détruire le vaisseau qui coordonne toutes les résurrections, ce qui rendrait tous les Cylons mortels.

39.673 survivants

Cet épisode est celui qui aurait dû être à suivre, non seulement parce que la semaine prochaine, il n’y a pas d’épisode, mais surtout, car il est construit comme un épisode en deux parties.

On commence par nous placer les enjeux. Puis, on place tous les pions et on fait monter la pression durant tout l’épisode, sans qu’il n’y ait vraiment quelque chose qui se passe pour qu’au final, l’épisode se conclût sur un cliffhanger qui nous laisse avec une extrême envie de voir la suite.

L’évènement de départ, c’est l’arrivée du vaisseau Cylon. Quand on nous annonce qu’il faut absolument que tout se passe bien, on sait exactement comment cela va se dérouler, et c’est bien dommage de commencer un épisode avec si peu de surprises. Les personnages réagissent tous de façon prévisible, même Tigh qui arrête les Vipers avant qu’il ne tire.

Les discussions qui vont suivre, sujettes à une paranoïa très justifiée, apportent ce qui est nécessaire pour faire monter la pression. Les humains doutent des Cylons et vice versa. Chaque camp met en place son plan secondaire. Il est alors impossible que tout n’éclate pas à un moment donné, le moindre grain de sable, et la machine explose.

L’incident arrivera par Athena, et pour l’occasion, on nous ramène les visions de la présidente, une manière de revenir à la mythologie de la série, quelque peu mise au rencard pour des voies un peu moins mystiques. Les débuts de la série étaient très marqués par les prophéties et autres visions. Cela avait amené la flotte sur Kobol, et délivré les meilleures pistes pour trouver la Terre. Dernièrement, elles n’étaient plus qu’allusions.

Bref, il se passe pas mal de choses, donc, dans cet épisode, sans que cela ne soit vraiment le cas. En gros, on a l’impression que tout se met en place pour que cela tourne mal, et quand le clash se produit, c’est la fin.

Pour parler un peu plus précisément, Tory est démasquée par la présidente (le fait qu’elle est avec Baltar, et non qu’elle est un Cylon), Félix finit par se faire amputer, Six se fait tuer, Lee joue les politiciens, Starbuck n’a jamais été aussi calme depuis le début de la saison, Sam se morfond dans la culpabilité, Tyrol semble un peu déconnecté de la réalité, et Athena veut protéger sa fille.

La suite, dans deux semaines.