Battlestar Galactica – Razor
La veille de la grande attaque des 12 colonies par les Cylons, Kendra Shaw rejoint l’équipage du Pegasus. L’amirale Caine fera d’elle son héritière, lui forgeant son caractère au grès des épreuves et des décisions qu’elle l’a poussera à prendre. Quand Lee prendra la tête du Pegasus, il fera de Kendra son bras droit. Lors d’une mission de sauvetage, les humains vont tomber sur un chainon manquant dans l’évolution des cylons et un vestige de la Première Guerre.

La critique c’est un peu fait attendre, mais j’ai une bonne excuse, mon DVD c’était perdu dans les méandres des services postaux. L’impatience était à son comble, Carole en devenait agressive (nos deux exemplaires étaient perdus, commande groupée oblige). Mais la patience est une de mes vertus, et ça paie, car le paquet avec les DVDs est arrivé, intact, avec juste quelques semaines de retard. Mais parlons plutôt de ce qui nous intéresse vraiment, Razor.

Ceux qui n’ont pas vu la dernière série de « minisodes », ou « webisodes » qui précédaient la sortie de ce téléfilm, et bien ils peuvent les voir sur le DVD. Ce n’est pas indiqué sur la pochette, mais je confirme, c’est bien dedans, et aussi, ça ne sert à rien. En effet, on retrouve pratiquement l’intégralité dans le métrage, ce qui explique peut-être le fait que ce bonus se trouve en page 2 de la section, et qu’il n’en est pas fait mention sur le packaging.

On se retrouve devant un gros épisode, qui se présente comme un épisode standard, rappel des évènements liés au Pegasus, prégénérique et générique avec tambours, rapides extraits et tout le tintouin. Nous sommes introduits à Kendra Shaw, nouvel ajout au casting, qui nous permettra de vivre les moments clés du Pegasus. Ces passages peu glorieux qui, au final, ont conduit l’amiral Cain à sa perte. Cette dernière, toujours interprétée magistralement par Michelle Forbes, se voit développée de manière considérable. Ses motivations, ses traumatismes, lèveront le voile sur ses choix et son comportement. En parallèle, nous suivons les évènements qui vont succéder à la prise de commandement de Lee à la tête du Pegasus. C’est l’occasion de revenir à la fin de la Première Guerre contre les cylons et de mettre à jour un chaînon manquant de leur évolution, du passage tout mécanique à celui d’organique.

Toutes les périodes temporelles se croisent, même si quelques transitions, surtout au début, sont un peu bancales, nous ne nous perdons pas. On retrouve la maîtrise scénaristique qui a donné ses lettres de noblesse à la série, dans l’écriture des situations, mais surtout dans celle de ses protagonistes, Cain et Apollo en tête. On ne retrouve pas tous les réguliers du show, à part les Adama et Starbuck, les autres sont présents dans une scène ou deux, ou même aucune. Tricia Helfer a une nouvelle fois l’occasion de se diversifier, jouant Gina avant qu’elle ne se fasse prendre et torturer.

Je ne me cacherais pas d’être un fan de la série, ceux qui suivent mes reviews depuis longtemps le savent, ce qui ne m’empêche pas d’être objectif, juste plus indulgent que d’autres. Avec Razor, nous avons du grand BSG, et là, c’est objectif. Michelle Forbes est tout bonnement géniale, poussant son personnage bien plus loin qu’elle ne l’avait fait précédemment. Il n’y a pas pour autant du mal à dire sur Stéphanie Jacobsen qui fait de Kendra Shaw un personnage dans le pur esprit BSG, complexe, traumatisé, luttant pour sauver son humanité et rongé par ses erreurs passées.

Pour revenir au côté technique, avant de conclure, L’image du DVD est d’excellente qualité, comme ce fut le cas sur les précédentes sorties zone 1 (je ne dirais pas la même chose pour les zone 2). La bande-son 5.1 sans reproche également. Sous-titres espagnol et anglais pour malentendant, pour ceux qui se demandent. Du côté Bonus, c’est un peu surprenant, car la majorité semble trouver plus leur place dans le coffret de la saison 3, qui n’est toujours pas sorti d’ailleurs. On a une featurette dans laquelle les acteurs disent quel épisode est leur préféré et pourquoi. Une autre « The Look of BSG » qui traite de l’esthétique de la série. 2 scènes coupées, mais il faut dire qu’il y a déjà la version longue sur le DVD. Un Sneak Peek de la saison 4 (à voir après avoir regardé Razor, risque de spoiler) et le trailer de la saison 4. Le tout sur une galette, placée dans un amaray, avec un joli fourreau, qui s’accorde avec le reste de la collection. Plus que sur l’édition zone 2 de la saison 3 !

Razor est un gros épisode, indispensable pour les fans de la série. On y retrouve tout ce qui a fait de BSG la série qu’elle est aujourd’hui. Quelques éléments sont placés pour la saison 4, mais pas grand-chose, en tout cas, rien d’indispensable, je pense. Actuellement disponible en zone 1, je n’ai pas la moindre idée sur la possible sortie en Zone 2. En tout cas, il faut attendre mars pour voir l’ultime saison de la série, et maintenant, ça parait encore plus éloigné qu’avant, surtout qu’elle ne sera pas complète.